Sign in
Download Opera News App

News Entertainment

 

Movie TV

 

TV Video

Faut il ramener l'émission télévisée des contes et légendes d'Afrique?

Plus de trente années en arrière. Le soir, aux environs de 20h GMT,un personnage à l'accoutrement de vieillard et à la démarche lente fait son entrée sur une place publique un peu à la manière de celle de nos villages. A cette place sont assises des personnes autour d'un feu qui attendent le narrateur du conte ou de la légende. Après quelques chant d'entrée et la salutation, le narrateur, Alexis Djisso commence à narrer une histoire qu'il tire de sa bibliothèque cérébrale. Parfois l'histoire est tragique,dramatique ou ironique mais le dénominateur commun de ces trois types est la morale que donne le narrateur à la fin de son histoire pour exhorter les téléspectateurs à adopter une vie en société plus humaine.

Tous ceux qui ont connu cette émission se rappellent encore la formule de ralliement « Matiassara » à laquelle l’on répondait en chœur par « Séssé ! » pour rendre plus intéressante et plus vivante la séance de conte et permettre de savoir si les spectateurs restent éveillés. Cette émission a vu le jour en 1983. Elle était un excellent lien entre les citadins avec le village, pour une unité recréée de la culture africaine autour du conte et des arts de la parole

Depuis la disparition de "mensonge d'un soir" tel est le titre certains s'interrogent sur la place de cet émission dans la vie des africains en particulier celle des ivoiriens. Était t'elle inutile ou enseignait telle réellement une morale aux téléspectateurs ?

Vu le taux de dépravation des mœurs qui grandit dans nos sociétés, de telles émissions qui font voir à travers des histoires les conséquences parfois irréversibles de nos actes ne sont elles pas à ramener?

Content created and supplied by: Scoopeur (via Opera News )

alexis djisso

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires