Sign in
Download Opera News App

 

 

Campagne de sensibilisation sur les amendes forfaitaires : tous les acteurs satisfaits

Usagers, transporteurs  et forces de l’ordre expriment leur satisfaction dans le cadre de la campagne de sensibilisation sur les amendes forfaitaires.

 

La campagne d’information et de sensibilisation sur les amendes forfaitaires initiée par le Trésor public trouve l’assentiment des principaux acteurs du processus de paiement et de recouvrement des amendes forfaitaires. A en croire la mobilisation et l’implication de ces concernés dans les différentes localités déjà visitées, à savoir Abengourou et Gagnoa.  

En point de mire, les  unités de la Gendarmerie nationale et de la Police Nationale qui ont été sensibilisées sur leurs missions de perception des amendes forfaitaires.

« Le Trésor public nous met ainsi  en phase avec les usagers de la route. Cette campagne pourrait considérablement réduire les récriminations dont nous sommes malheureusement objets ». Ainsi s’exprimaient les agents de forces de l’ordre en poste dans les corridors. Les policiers et les gendarmes ont donc  saisi cette opportunité pour échanger sans faux fuyant avec les délégations du Trésor public.

De leurs côtés, transporteurs et autres usagers de la route étaient sans ambages. Tout en saluant cette sensibilisation de proximité, ils ont évoqué  des brimades et des intimidations des forces de l’ordre auxquelles ils font face au quotidien. « Cette sensibilisation vient enfin nous éclairer sur nos droits en tant que conducteurs.  Plus d’abus de tracasseries sur les routes, nous osons croire », ont laissé entendre des responsables de chauffeurs.

La densité des échanges qui s’en ont suivi, a permis de calmer les ardeurs et de rassurer les uns et les autres.

 A Abengourou, l’Agent comptable des créances contentieuses (ACCC) a livré le contenu du message de la direction générale du Trésor et de la comptabilité publique. Il  était soutenu dans ses propos par  des représentants du Commandement supérieur de la Gendarmerie, de la direction générale de la police nationale, de l’Agence judiciaire de l’Etat, du ministère des Transports et du Haut conseil du patronat des entreprises des transports routiers.

Revenant sur les objectifs de la campagne, l’ACCC a rappelé  qu’il s’agit de dissiper les réactions d’incompréhension et de rejet, en expliquant aux populations le sens des actions menées en matière d’amendes forfaitaires et de rendre, ainsi, le grand public plus réceptif au paiement de l’amende en cas d’infraction au code de la route.

Il s’agit aussi, a-t-il indiqué, d’accroître significativement la part des amendes forfaitaires dans le financement du budget de l’Etat. Aussi, dira-t-il : « C’est ensemble que nous pouvons relever le défi de l’optimisation du recouvrement des amendes forfaitaires. Chaque acteur de chaine doit jouer son rôle et en faisant, il pose un acte citoyen ».

 Par ces mots,  l’ACCC a invité chaque acteur  à sa responsabilité. Pour lui, au-delà de la recherche de ressources additionnelles pour le financement des projets structurants du Gouvernement, l’autre enjeu du recouvrement effectif des amendes forfaitaires est de contribuer par la dissuasion au maintien de l’ordre public et de la sécurité routière.

Après les régions de l’Indénié-Djuablin et du Goh, la mission du Trésor public met le cap sur celles di Gontougo et de San Pedro, du 11 au 14 août 2022.

 

AKE

 

 

 

Content created and supplied by: Eddy3 (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires