Sign in
Download Opera News App

 

 

Lutte contre la fragilité dans les zones frontalières du Nord: Patrick Achi à la manœuvre (images)

Le Premier ministre ivoirien Patrick Achi, procède ce samedi 22 janvier 2022 au lancement de l'opération spéciale d'insertion des jeunes des zones frontalières dans la sous préfecture de Tougbo, dans la région du Bounkani. Ce programme spécial d'appui à l'insertion des jeunes des zones frontalières «permettra d’offrir des opportunités de formation et d’insertion » à des milliers de jeunes ivoiriens a indiqué le site officiel du gouvernement ivoirien. Ce programme social s’inscrit dans le cadre de l'axe 1 du PsGouv 2.

Concrètement, au chapitre de ‘’la lutte contre la fragilité des populations des zones frontalières’’, ce sont environ 42 801 jeunes qui bénéficieront de projets de réinsertion professionnelle d'un coût global de plus de 23 milliards de nos francs pour la période allant de 2022 à 2024.

Le gouvernement ivoirien prévoit également la mobilisation de 2000 volontaires qui assisteront les populations dans des domaines divers et variés comme l’aide à l’alphabétisation et à l’éducation des enfants, le profilage et l’identification des personnes déplacées, l’hygiène et la santé, l'aide dans la distribution de kits alimentaires… Ces volontaires seront recrutés dans les 5 régions couvertes par ce programme à savoir le Bounkani, le Tchologo, le Poro, la Bagoué et le Denguelé. Près d'un milliard de FCFA est consacré à la mise en œuvre de ce projet au profit de ces volontaires.

Pour ce qui est de la composante « insertion professionnelle et service civique » ce sont 594.856 jeunes qui bénéficieront du programme d’aide à l'insertion à travers la mise en place d’activités génératrices de revenus dans la période allant de 2022 à 2024.

Par ailleurs, 109 098 seront mobilisés pour la construction de 12 centres d’instruction civique dans les zones impactées par ce vaste programme pour un coût total de plus de 72 milliards.

A l’occasion du lancement de ce programme, l’honorable Ouattara Oumar, député de Tehini a indiqué que 5.998 burkinabè « fuyant le terrorisme ont trouvé refuge dans la sous-préfecture de Tougbo » dans la région du Bounkani. Il s’agit donc pour les autorités ivoiriennes de prendre le taureau par les cornes en occupant des milliers de jeunes à travers des activités qui leur permettent de gagner sainement leur vie et ne pas succomber à l’appel des oiseaux de mauvaise augure que sont les cellules de recrutement des groupes terroristes qui exploitent la misère des populations.

Content created and supplied by: SGB78 (via Opera News )

bounkani patrick achi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires