Sign in
Download Opera News App

 

 

Levée et fin de deuil du peuple Wê : Gbagbo offre du riz selon la tradition Wê

Le vendredi 8 avril, le Président Laurent Gbagbo, Président du PPA-CI, était au deuxième jour de sa tournée à l'ouest, précisément dans les régions du Cavally et du Guemon, où il rend depuis le jeudi, une <<visite de compassion au peuple Wê>>. À cette occasion, l'ancien président ivoirien a eu un échange avec les populations des régions du Guémon, sur la place publique de Duékoué. La présence du président Laurent Gbagbo aux côtés du peuple Wê, faut-il le rappeler, tire son sens dans la douleur que les populations de l'ouest ont vécu. Cette partie du pays a subi des atrocités depuis 2002 à 2012. Le symbole de ces atrocités est le massacre en une seule journée de 1000 civils Wê à Duékoué par les combattants pro-Ouattara. Il y a eu aussi le massacre, toujours à Duékoué, des civils du camp des réfugiés à Nahibly. Toutes ces victimes n'ont pas de sépulture. Elles ont été enfouies dans des fosses communes. Le quartier appelé Carrefour à Duékoué, abrite depuis ces massacres, des charniers des cadavres. C'est donc un peuple meurtri qui reçoit la compassion de l'homme pour qui il a été massacré. Cette visite est par excellence, l'occasion de faire le deuil du peuple Wê. D'arrêter de pleurer, comme on dit dans la tradition de l'ouest. Le sens de cette visite qu'effectue Laurent Gbagbo a été donné par Tchéidé Jean Gervais vice-président du PPA-CI et Coordonnateur de cette tournée.

Dix ans de tribulations résumées dans cette banderole déployée par les veuves Wê victimes des combattants pro-Ouattara.

<< En pays Krou d’une manière générale et principalement en pays Wê, quand il y a la mort, on observe une attitude de recueillement, on porte le deuil. Il demandera au peuple Wê de mettre un terme à son deuil dès ce jour-là. Pour leur dire qu’ils ont assez pleuré et qu’il est temps d’arrêter de pleurer. Chez nous en pays Wê, pour manifester la fin d’un deuil, on demande à celui qui pleure son parent disparu de commencer à manger du riz maintenant. Parce que chez nous, le riz est ce dont on se prive lorsqu'on est en deuil. Quand on est en deuil en pays Wê, on ne mange pas le riz pendant tout le temps que prend le deuil. Donc lorsque la période de deuil prend fin, les personnes qui t’aiment le plus et que tu attends pour mettre un terme à ton deuil, t’offrent du riz pour dire qu’ «à compter d’aujourd’hui, on te lave et on te demande de manger le riz maintenant afin de mettre un terme à ton deuil que tu porte depuis des années>>.

Sachant cette tradition, étant lui-même issu de l'ouest, d'ethnie Béte, Laurent Gbagbo a fait le geste qu'il faut à l'endroit de ses hôtes. Il a apaiser les cœurs des familles des victimes, les a exhorté à pardonner et à <<proposer la Paix et la Réconciliation nationale à la Côte d'Ivoire>>. Mais au-delà des paroles l'ancien président ivoirien a posé un acte fort. Le Président Laurent Gbagbo, Président du PPA-CI, a offert à ses parents Wê du Guémon 222 sacs de riz et une somme de 5.000.000 FCFA pour acheter l'huile rouge afin de sécher leurs larmes. Comme le veut la tradition en pays Wê.

Haity

Content created and supplied by: Haity (via Opera News )

gbagbo levée peuple tradition

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires