Sign in
Download Opera News App

News Sports

 

Soccer

 

Serie A

Éléphants / Amad Diallo : c'est quoi le problème ?

Transféré cet hiver au Glasgow Rangers en provenance de Manchester United pour engranger du temps de jeu, Amad Diallo a encore disparu des radars. Promis à un avenir meilleur, le jeune prodige ivoirien peine à confirmer.

Débarqué à Manchester United en provenance de l'Atalanta pour 25 millions d'euros, plus 15 millions en bonus, Amad Diallo a eu du mal à se frayer un chemin dans l'équipe première de Manchester United, malgré les mauvaises performances des joueurs évoluant au même poste que lui. Apparu qu'à une seule reprise cette saison du côté de Manchester United, l'ancienne pépite de l'Atalanta Bergame a été prêtée jusqu'en fin de saison aux Glasgow Rangers. Un prêt sans option d'achat. Considéré comme l'un des jeunes les plus prometteurs du football mondial, L'attaquant ivoirien était à la recherche de temps de jeu pour donner un coup de pouce à sa jeune et prometteuse carrière.

« Je suis ravi de rejoindre les Rangers jusqu’à la fin de la saison. C’est fantastique pour moi, à ce stade de ma carrière, d’avoir l’opportunité de venir dans un si grand club qui me donnera d’excellentes opportunités de me tester dans de nombreux environnements. Je suis impatient de m’entraîner avec mes coéquipiers pour la première fois demain et de rencontrer les fans pour la première fois à Ross County samedi », avait confié Amad Diallovaux médias du club écossais après sa signature.

Mais force est de constater qu'après un début prometteur, avec un but pour son premier match avec les Rangers, l'attaquant ivoirien a disparu encore une fois des radars. Abonné au banc de touche, l'aventure écossaise ne se passe pas comme prévu.

- Amad Diallo peut-il confirmer les espoirs placés en lui ? s'interrogent certains supporters des Éléphants.


- L'exposition médiatique à son jeune âge a-t-elle détruit le jeune talent ?


Content created and supplied by: Tchêba (via Opera News )

amad diallo glasgow rangers manchester united

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires