Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire "Bacongo candidat à la présidence de l'Assemblée nationale" : "c'est de la pure propagande" (Communiqué)

La course à la succession du président de l’Assemblée nationale, Amadou Soumahoro, décédé le 7 mai 2022, est ouverte depuis ce lundi dernier. Les députés désireux de faire acte de candidature ont été priés de déposer leurs dossiers et ce, jusqu’au 24 mai. Le successeur de Feu Amadou Soumahoro pourrait venir du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), parti majoritaire à l’Assemblée nationale avec 137 élus sur 255 sièges. Mais depuis, ce jeudi 19 mai 2022, la presse écrite et numérique s'est fait l'écho de la candidature à la présidence de l'Assemblée nationale du Ministre Cissé Ibrahima Bacongo, Ministre conseiller Spécial auprès du président de la République, chargé des Affaires Politiques et Député-Maire de la Commune de Koumassi. Le concerné n'a pas perdu de temps pour réagir face à cette annonce qui est en réalité une fausse nouvelle. Dans un communiqué rendu public ce jeudi, dont nous avions reçu copie, Ibrahima Bacongo a mis fin à la rumeur.

« Concernant sa candidature au poste de Président de l'Assemblée Nationale, le Ministre CISSÉ IBRAHIMA BACONGO tient à informer que cette annonce relève de la pure propagande », a-t-il fait savoir. Puis de rappeler, qu'en plus de sa qualité de militant du RHDP, il est membre de la haute Direction de cette formation politique, de surcroit Directeur de Cabinet de son Président et gardien de l'orthodoxie et de la discipline du parti, pour en avoir été le Secrétaire National chargé des affaires juridiques et institutionnelles. « À ce titre, poursuit le communiqué, « le Ministre CISSE IBRAHIMA BACONGO sait, mieux que quiconque, que le choix du candidat du RHDP, au poste de Président de l'Assemblée Nationale, à l'instar de toutes les consultations électorales auxquelles a pris part cette formation politique, se fera au sein de ses instances dirigeantes, dont le Président ALASSANE OUATTARA est le premier responsable ». Après avoir dénoncer des agitations, qui n'honorent pas leurs auteurs, encore moins son parti, le RHDP, M Bacongo a rassuré qu'il reste fidèle et loyal à son parti.


Yannick_LAHOUA

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

(communiqué) l'assemblée propagande" présidence

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires