Sign in
Download Opera News App

 

 

Renforcement des droits des victimes : La COVICI dénonce la lenteur du processus de réparation

(M. Kanté Lassina PCA de la COVICI, à t'extrême droite, à sa droite, Dr Touré Naminata Ouattara, représentant le ministre Konan Kouadio Bertin (KKB) en charge de la réconciliation et de la cohésion nationale)

La Confédération des organisations des victimes des crises survenues en Côte d’Ivoire (COVICI) a organisé ce mercredi 16 février 2022, la cérémonie de clôture du projet « Renforcement des droits des victimes en Côte d’Ivoire à travers l’amélioration des mesures de réparation en cours et la vulgarisation de la politique de justice transitionnelle de l’Union africaine », qui s’est déroulée à la Conférence épiscopale régionale de l’Afrique de l’ouest (CERAO) à Cocody.

« La mise en œuvre des mécanismes de justice transitionnelle en Côte d’Ivoire depuis 2012, ne va pas sans difficultés majeures parmi lesquelles, la faible connaissance des victimes sur les mesures de réparation en cours, la faible synergie d’action des acteurs de mise en œuvre du processus de justice transitionnelle avec les victimes, la lenteur du processus de réparation, la récurrence des conflits communautaires et les violences », a dénoncé M. Kanté Lassina président du conseil d’administration (PCA) de la COVICI.

Ce pourquoi, dira le premier responsable de cette organisation, « en tant qu’organisation de victimes soucieuse de la non-répétition des préjudices subis, mais aussi, en tant qu’une entité complétant l’action de l’Etat dans la mise en œuvre de la justice transitionnelle, et conformément à son projet social, la COVICI a décidé d’agir en initiant ce projet. L’objectif étant de renforcer l’accès des victimes aux mesures de réparation en cours et de vulgariser la politique de justice transitionnelle de l’Union africaine », a-t-il indiqué.

Lequel projet a été mis œuvre dans les localités d’Abobo, de Yopougon, de Bangolo et de Sassandra, sur la période allant de février 2020 à février 2021. Malheureusement avec la pandémie à COVID-19, les rapports finaux n’ont été transmis aux bailleurs qu’en fin novembre 2021.

Invitée à prendre la parole, Dr Touré Naminata Ouattara, représentant le ministre Konan Kouadio Bertin (KKB) en charge de la réconciliation et de la cohésion nationale, a annoncé que le ministre réitère son engagement auprès de la COVICI, pour que le concept vivre ensemble devienne une réalité, car cette faitière des organisations de victimes a été un bon partenaire.

Y.K

 

Content created and supplied by: Y.KOBO (via Opera News )

Côte d'Ivoire KKB Konan Kouadio Bertin

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires