Sign in
Download Opera News App

 

 

Secteur privé : Le Président de la République prévoit...

Secteur privé : le Président de la République prévoit une revalorisation du SMIG dans les prochains mois

Abidjan, le 10 août 2022 - Se souciant du pouvoir d’achat des salariés du secteur privé, de même que de celui des fonctionnaires et agents de l’État, le Président de la République, Alassane Ouattara, a annoncé une revalorisation du Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti SMIG, dans les prochains mois. L'annonce a été faite à l'occasion de son adresse à la nation, le 06 août 2022, à la veille de la commémoration des 62 ans d’indépendance de la Côte d’Ivoire.

« J’ai demandé au Premier Ministre Patrick Achi d’échanger avec le secteur privé, en vue d’une revalorisation du Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti SMIG dans les prochains mois », a-t-il dit.

Poursuivant, le Président de la République a appelé le secteur privé à fournir des efforts dans ce cadre pour améliorer le pouvoir d’achat de leurs salariés, notamment ceux ayant les salaires les plus modestes.

En ce qui concerne les retraités du secteur privé, il a annoncé que les pensions augmenteront de 5%.

Au titre des fonctionnaires et agents de l’État et des Forces de défense et de sécurité, le Président Alassane Ouattara a annoncé l’extension du bénéfice de l’indemnité contributive au logement, la revalorisation de 20 000 FCFA par mois de l’indemnité contributive au logement et la revalorisation de la prime mensuelle de transport.

Il a également annoncé la revalorisation de l’allocation familiale qui passe de 2 500 FCFA à 7 500 FCFA par enfant et l’instauration d’une prime exceptionnelle de fin d’année représentant un tiers 1/3 du salaire mensuel indiciaire de base du mois de décembre.

En plus de ces augmentations de salaires, a-t-il indiqué, les fonctionnaires bénéficieront, dans les semaines à venir, d’un nouveau Statut général de la Fonction publique.

Les retraités du secteur public bénéficieront de la hausse de l’allocation familiale de 5 000 FCFA par mois et par enfant.

Toutes ces mesures, a-t-il relevé, représentent un effort additionnel de l’État au profit des fonctionnaires et agents de l’État d’environ 227 milliards de FCFA par an.

Pour le Chef de l’État, la lutte contre la cherté de la vie est l’affaire de tous. Elle nécessite des efforts de l’État, des populations mais aussi des commerçants, des transporteurs et des entreprises privées.

Source : CICG

Content created and supplied by: CICG (via Opera News )

alassane ouattara

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires