Sign in
Download Opera News App

 

 

Couples mythiques de la télévision ivoirienne : avec Akissi, Adrienne, Cléclé, Djuedjuéssi...

Akissi Delta et Michel Bohiri. Le superbe duo n'est plus àprésenter. L'un, grand coureur de jupons devant l'Éternel (dans le téléfilm Ma Grande Famille). Et l'autre, une femme plutôt douce, soumise et quelquefois naïve. Elle se fait toujours embobiner par les mensonges et autres propos mielleux de son tricheur de mari, un As dans les entourloupes.

Akissi Delta et Michel Bohiri sont ainsi l'un des derniers, sinon le dernier couple captivant que la télévision ivoirienne ait connue ces dernières années. L'une de leur particularité est leurs tempéraments diamétralement opposés. 

(Zoumana, écoutant religieusement Adrienne)

Peu avant eux, il y a eu le drôle d'attelage entre Adrienne Koutouan et Zoumana. La première, presque dominatrice. Et le second, qui a un peu de mal à imposer son autorité de mâle.

Cependant, ces deux poids lourds de la comédie et du théâtre ivoirien s'accordaient sur l'essentiel et restaient inséparables. Comme Clémentine Papouet et Michel Gohou.

(Michel Gohou et Clé-Clé. Inséparables mais jamais d'accord)

Surnommée "Clé-Clé" par son amoureux, la survoltée Clémentine en a fait voir de toutes les couleurs à son "Doukrou". Parfois à court d'arguments devant cette dernière, Gohou ne peut que bégayer... cherchant ses mots.

Malgré ses bonnes résolutions pour démontrer que c'est bien lui l'homme, celui qui porte le culotte à la maison, Gohou perd ses moyens lorsque Clé-Clé apparaît. Et c'est toujours comme ça. Ils sont un peu la version moderne de Djuédjuéssi et son compagnon de tous les jours, Gazékagnon des années 80 à 90. Ce couple célèbre du petit écran que les moins de 30 ans ne connaissent certainement pas.

(Djuédjuéssi savait se faire obéir par Gazékagnon)

Cet immense acteur, Gazékagnon que sa femme de feu, Djuedjuéssi, appelait affectueusement "Gazé" se laissait parfois diriger à la baguette. Les plaintes de ce dernier n'aboutissaient souvent à rien, sinon à se faire tancer de nouveau. Parfois compatissante, sa compagne Djuédjuéssi était une femme de poigne. Et "Gazé" le savait bien. De quoi se tenir à carreaux.

Mais depuis le décès de l'acteur, le couple qui amusait tant les téléspectateurs du télé gag "Comment ça va" a lui aussi sombré. Mariée à un Français, Djuédjuéssi vit désormais entre Abidjan et Paris, même si elle n'abandonne pas ses projets cinématographiques depuis l'Hexagone. 

(Michel Bohiri est dans de beaux draps. Ici, il est surpris en flagrant délit d'adultère, dans le téléfilm Ma Famille)

Des duos ont certes essayé tant bien que mal d'incarner nos réalités sociales à travers leurs prestations. Mais c'est parfois en deçà, car ces quatre couples restent mythiques, presque irremplaçables.

L'une des forces de ces huit acteurs est sans doute d'avoir fait les planches (le théâtre, véritable école de formation à la comédie). Leur jeu de scène en tant qu'acteur est donc naturel, fluide, en plus de leur talent de l'improvisation.

(L'un des couples les plus emblématiques de la télévision ivoirienne, Gohou et Clé-Clé)

Malheureusement, le théâtre ivoirien ne semble plus avoir la côte. Par exemple, l'Actor Studio de l'acteur et cinéaste Sidiki Bakaba qui a permis la formation de certains grands acteurs tels que Mahoula Kané, Guy Kalou et autres, est resté en léthargie après la crise de 2011. Toutefois, des troupes telles que le Soleil de Cocody (de Vincent Diallo Ticouaï) ou le Djéli Théâtre (de Gbi de Fer) existent toujours. Pourvu que d'autres personnes inspirées prennent aussi le relais. 

Content created and supplied by: Fatogoma (via Opera News )

adrienne koutouan akissi michel bohiri

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires