Sign in
Download Opera News App

 

 

Man / Crime rituel : un père assassine un de ses fils qu'il a eu avec sa propre fille

Il tue son fils incestueux sous prétexte qu'il est sorcier 

Un crime rituel et incestueux. C'est ce qui s'est passé dans la ville de Man précisément au quartier Doyagouine 2 en cette fin du mois de juin. Le capitaine Beugre Dakouri, chef de la police criminelle de Man a mis la main sur plusieurs criminels. Il s'agit de la famille Doueu et un ami de la famille. Lors de leur présentation à la presse le mardi 28 juin, le capitaine Beugre va nous expliquer que cette famille, surtout le père est le responsable d'un crime odieux en ôtant la vie à son propre fils. Lequel fils est le fruit d'une liaison avec sa propre fille. 

Les faits 

Le Vendredi 24 juin, une dame du nom de Doueu Marie Louise 24 ans porte plainte à la police criminelle contre son papa pour assassinat de son fils mineur de 11 ans. Les yeux larmoyants, la mère de la victime va expliquer son histoire rocambolesque au capitaine Beugre. En effet depuis l'âge de 11 ans, son propre père couche avec elle régulièrement. De cette relation incestueuse va naître 3 enfants. Le seul alibi que lui donnait le père Doueu Marcel, 54 ans se disant féticheur, est qu'elle a été ramassé durant la crise. Ainsi, il pouvait jouer avec elle jusqu'à ce qu'elle mette au monde le 3ème enfant (âge de 6 ans aujourd'hui). Un jour, la jeune Marie Louise décide d'aller se faire établir un extrait de naissance. C'est là que le sieur Doueu Marcel (père), sans gêne, va révéler à Marie Louise qu'elle est sa propre fille et qu'il a couché avec elle pour avoir de la richesse. Tout cela, au su de la mère de la fille, Loua Adèle terrorisée par celui-ci. Prise de peur, Marie Louise va quitter le domicile pour aller vivre ailleurs laissant ses enfants chez leur papa et grand-père. En vacances à Man, Marie Louise décide d'aller rendre visite à ses enfants. C'est là qu'elle apprendra que son second fils a été tué par des décoctions parce qu'il serait un sorcier. Tourmentée, elle va pas comprendre et va décider de partir quand son dernier fils âgé de 6 ans va l'interpeller. 

Une méchanceté sans pareil 

Le Benjamin des enfants de Marie Louise va supplier sa mère de partir avec lui pour ne pas subir le même sort que son frère Doueu Zingbe Joël, âgé de 11 ans mort il y'a quelque jours. Lequel sort est choquant et donne froid au dos. L'enfant va dire à la mère que leur papa et grand-père et ces deux concubines ont ligoté son frère aîné et l'ont noyé de force jusqu'à ce qu'il meurt. Après leur crime effectué nuitemment ils ont enterré l'enfant derrière la cour comme si de rien était. Choqué et profondément meurtri, la jeune Marie Louise va porter plainte contre son père et père de ses enfants pour assassinat. À la police, le père criminel va nier tout en bloc. C'est ainsi que ces deux concubines auditionnées vont passer aux aveux. 

Un crime odieux déguisé 

Elles vont expliquer que c'est par peur qu'elles sont restées muettes. Puisqu'elles étaient menacées par le sieur Doueu Marcel. Selon elles, tout a été planifié depuis le départ de la fille Marie Louise. Le père Marcel, féticheur reconnu de son état ne voulant pas que son union avec sa fille soit su va décider de mettre fin à la vie de tous les enfants issus de cette relation incestueuse. Dès lors il va peaufiner un plan, celui de faire croire que ces enfants notamment les deux fils sont des sorciers. Il va donc demander à un de ses amis féticheurs qui va décider de faire une séance d'exorcisation chez son acolyte et ami Doueu Marcel. C'est ainsi qu'il va préparer deux décoctions à base de mixture dont l'une est empoisonnées. L'une sera remise à une de ses filles, et l'autre à l'enfant de 11 ans qu'ils veulent "éliminer". La fille n'aura rien puisqu'elle n'était pas visée, mais l'infortuné Doueu Zingbe Joël va souffrir le martyrs. Douleur de ventre, enflemment et ballonnement, tous les signes pour le condamner. Mais comme il ne mourrait pas malgré tout ça, le père décider d'en finir va passer au plan B. Celui de l'achever complément. C'est là, qu'une nuit, il va attacher le pauvre garçon et le noyer de force dans une bassine jusqu'à ce que mort s'en suive. Après quoi il va l'enterrer derrière la cour. Après leur interpellation, lui et ses complices seront remis au parquet où ils seront poursuivis pour les faits de Homicide, complicité d'homicide et d'empoisonnement. Le corps du jeune Zingbe Joël a été exhumé et envoyé à la morgue de Man. 


Doumbia Seydou Badian

Content created and supplied by: [email protected] (via Opera News )

Man

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires