Sign in
Download Opera News App

 

 

Recommandations des Etats généraux de l’éducation : des parents d’élèves inquiets du retard pris

Lancés le 19 juillet 2021 par le Premier ministre Patrick Achi, les états généraux de l’éducation nationale et de l’alphabétisation n’ont pas encore livré leurs recommandations. Toute chose qui commence à inquiéter l’organisation des parents d’élèves et étudiants de Côte d’ivoire (OPEECI) dont le président, Claude Kadio l’a fait savoir dans une déclaration postée sur sa page Facebook. « Tout ce que la Côte d'ivoire a comme "éminence grise" et intellectuels de haut niveau ont contribué activement à l'enrichissement de ce débat national » plante-t-il le décor du cheminement de ce brainstorming national, non sans ajouter : « C'est donc un travail inclusif qui a permis d'obtenir un document final rédigé par d'éminents intellectuels que compte le pays. 18000 pages dit-on ! » « A présent commence la deuxième phase, la plus cruciale que tout le monde attend, la "mise en œuvre » s’impatiente-t-il. « De ce point de vue l'ouvrage est en train d’être préparé pour être remis au Premier Ministre pour transmission fidèle au Président de la République himself » a-t-il poursuivi. Et d’ajouter : « les résolutions des EGNA seront adossées au plan stratégique éducation formation 2016/2025 dit-on ». « Pour le réussir, d'autres réflexions vont être menées. Entre autres, comment piloter cette mise en œuvre ? Avec qui ? Avec quel financement ? quel en sera le chronogramme ? etc.…Ce qui est sûr la mise en œuvre se fera assurément. J'ai la confirmation des hauts responsables de ce dossier brûlant. J’espère ne pas me tromper parce que toute la côte d’Ivoire attend cela » presse-t-il. Non sans rappeler que « Dans son discours de clôture des EGENA, le Ministre a affirmé que plusieurs réflexions du même genre se sont déroulées dans le domaine éducatif dans ce pays et n'ont pas connu d'aboutissement heureux et que par conséquent elle s'engage à faire aboutir les siennes. Alors tous nos regards sont tournés vers Madame le Ministre. Nous, Associations des parents d'élèves, sommes prêts à l’accompagner jusqu’au bout dans cette noble mission, pour une école de qualité ».

 

Tché Bi Tché

[email protected]

Content created and supplied by: NISSIANAELLE (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires