Sign in
Download Opera News App

 

 

Suite à la défaite des Eléphants, la Police nationale met en garde contre les appels à la haine

L'appel à la haine sur les réseaux sociaux est condamné par la loi. C'est ce que vient de rappeler la police nationale ce jeudi 27 janvier 2022. De quoi s'agit-il ?

Les réseaux sociaux sont littéralement en feu suite à la défaite fracassante des éléphants de Côte d'Ivoire. C'était le mercredi 26 janvier 2022 contre les pharaons d'Égypte en huitième de finale de la CAN TotalEnegies 2021 qui se déroule au Cameroun. En marge de la rencontre, des camerounais se sont ligués contre la Côte d'Ivoire et ses symboles notamment l'hymne national (l'Abidjanaise), le drapeau. Même les joueurs et les supporters ont fait les frais de cette colère injustifiée. Alors même que le match ne se jouait pas contre eux.Toutes choses qui suscitent actuellement la colère des ivoiriens. Mais il faut savoir raison gardée car la police nationale dans un communiqué dont voici la teneur, met en garde contre tout appel à la haine sur les réseaux sociaux.

''La Police Nationale rappelle que les appels à la haine sont sanctionnés par notre code pénal. Aucune communauté ne doit ni être stigmatisée, ni être tenue responsable de la défaite des Éléphants. La Police Nationale réitère son soutien aux éléphants pour la CAN. La grandeur dans la défaite est le signe du fair-play des ivoiriens.''

Cependant, la police nationale à travers ce communiqué s'est elle-même mise à dos les internautes ivoiriens. Nous n'osons ici retranscrire leur ras-le-bol à travers les commentaires.Toutefois, aussi dure que puisse être la loi, la loi c'est la loi. Merci à la police nationale.

Content created and supplied by: Femmegouro (via Opera News )

Côte d'Ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires