Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire "un officier pro-Gbagbo enlevé par des encagoulés" : voici toute la vérité.


Sa famille biologique et ses codétenus n'avaient pas de ses nouvelles depuis qu'il a été extrait de sa cellule de détention et conduit tôt le jeudi matin vers une destination inconnue. Après une folle journée de recherches, de stress, de peur et parfois d'inquiétudes, les parents du Commandant Kipré Yagba ont pu le localiser, selon un journaliste proche du camp Gbagbo.

Le nouveau lieu de détention de l'ancien directeur de cabinet du Général Dogbo Blé Bruno a été localisé avec le concours de personnes de bonne volonté. Et selon une source proche de la famille, c'est à la prison civile de Dimbokro que celui-ci a été nuitamment transféré par l'administration pénitentiaire.

C'est donc un véritable ouf de soulagement pour les parents qui ont passé toute la journée de ce jeudi 27 janvier à courir dans les sens, à la recherche de leur fils. Accusé d’avoir enlevé, séquestré et assassiné le colonel à la retraite Adama Dosso le 12 mars 2011, cet ancien patron de la garde républicaine sous le régime Gbagbo en prison depuis mai 2011 était introuvable depuis mercredi 27 janvier.

En détention à la prison civile de Yopougon depuis mai 2011, l'ancien bras droit du Général Dogbo Blé Brunot avait été extrait de sa cellule carcérale par des hommes armés et portant des cagoules dans la nuit du 27 janvier aux environs de 3 heures et conduit vers une destination inconnue selon un journaliste proche du PPA-CI.

Les codétenus de l'ancien patron de la garde républicaine sous la présidence de Laurent Gbagbo, tous désemparés, ont fait l'amère constat de l'absence le jeudi matin du Commandant Kipré Yagba dans sa cellule de détention.

Une situation qui arrive alors que celui-ci se remet encore difficilement du décès, coup sur coup, de son épouse et de son fils aîné. Qu’est-ce que le Commandant Kipré Yagba a-t-il bien pu faire pour mériter un tel sort ? C’est la question que se posent ses camarades de cellule.

Cet ancien patron de la garde républicaine n’est pas le seul à avoir été sorti nuitamment de sa cellule. Trois autres officiers en effet ont été également ‘’enlevés’’ les 19 et 22 janvier derniers puis conduits au camp pénal de Bouaké, à la prison civile de Bouna et de Korhogo.

Il s'agit respectivement du colonel de gendarmerie Akpo Koua Jules et les commissaires de police Kouamé Yao Arthur Lezou du 6ème arrondissement de Koumassi et Osée Loguey du 1er arrondissement du Plateau.

Faut-il rappeler que le Commandant Kipré Yagba a été condamné à 15 ans de prison dans l'affaire de l'affaire de l'assassinat du colonel-major Dosso Adama, alors gendre du chef de l'État, Alassane Ouattara.


PeoPolitique

Content created and supplied by: Peopolitique (via Opera News )

yopougon

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires