Sign in
Download Opera News App

 

 

Un chef d'État africain prend un important engagement au profit des homosexuels

Le président du Botswana s'est engagé lundi 24 janvier à appliquer intégralement une décision des juges qui date de 2019. Cette décision de justice dépénalise l'homosexualité. Cette annonce intervient deux mois après que le président ait perdu son appel visant à la faire annuler.


Le président Mokgweetsi Masisi a reçu les dirigeants LGBT à son bureau pour leur promettre qu'il respecterait la décision du tribunal et protégerait leurs droits. "Nous exigeons et attendons de quiconque qu'il respecte les décisions de notre tribunal", a-t-il dit lors de la réunion avec les membres de Lesbiennes, gays et bisexuels du Botswana

Le président Masisi a déclaré que des préoccupations politiques pratiques avaient motivé l'appel, plutôt qu'un sentiment négatif envers la communauté. "Nous avons remporté les élections en 2019 et l'une de nos principales promesses était de renforcer l'inclusion", a-t-il déclaré. "Comme vous le savez, nous vivons dans une société assez conservatrice, et tout politicien sérieux ne risquera pas une telle controverse au moment des élections, sauf pour promettre qu'il renforcera l'inclusion."

Il a dit qu'il pensait que l'appel avait permis au peuple botswanais de débattre pleinement de la question. L'invitation présidentielle a marqué un revirement majeur au Botswana. Il y a cinq ans, LEGABIBO a dû se tourner vers les tribunaux pour annuler une interdiction gouvernementale de l'organisation.

Le Botswana est l'un des rares pays d'Afrique où les relations homosexuelles sont légales. Le juge Ian Kirby a déclaré dans sa décision de novembre que les citoyens homosexuels vivaient depuis longtemps dans "la peur constante d'être découverts ou arrêtés" lorsqu'ils exprimaient "l'amour pour leurs partenaires". "Cela a parfois conduit à la dépression, à des comportements suicidaires, à l'alcoolisme ou à la toxicomanie", a-t-il déclaré.

Le Botswana est l'un des rares pays africains à avoir décriminalisé l'homosexualité. Les autres sont le Lesotho, le Mozambique, l'Angola et les Seychelles. L'Afrique du Sud a inscrit l'égalité des homosexuels dans sa constitution et a légalisé le mariage homosexuel en 2006.

Content created and supplied by: Kouiti (via Opera News )

Botswana Mokgweetsi Masisi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires