Sign in
Download Opera News App

 

 

Election à la Présidence du CNO-Côte d’Ivoire : Me BAMBA Cheick Daniel s’inscrit dans le processus

L’élection du Président du Comité National Olympique Côte d’Ivoire se tiendra à la date indiquée, c’est-à-dire demain samedi 30 avril 2022. En effet, le candidat Me BAMBA Cheick Daniel avait demandé le report de l’Assemblée Générale suite au retrait de certaines fédérations, dont celles du taekwondo et du pentathlon de la liste électorale. Mais après des moments d’échanges sous la supervision de certaines institutions internationales de l’olympisme, tout est rentré dans l’ordre comme l’indique Vice-Président de l’Union Africaine de Taekwondo dans ce message adressé à la famille de l’olympisme ivoirien.

Mesdames et messieurs les membres du collectif dénommé Groupe de Réflexion pour Réinventer l’Olympisme Ivoirien

Mesdames et Messieurs non-membres dudit collection.

Chers sœurs et amis de la presse audiovisuel et écrite.

Je suis BAMBA Cheick Daniel, candidat à l’élection du Président du Comité National Olympique de Cote d’Ivoire, candidature portée par le collectif des présidents de fédération des sports olympique dénommé Groupe de Réflexion pour Réinventer l’Olympisme Ivoirien

Je prends la parole ce matin pour d’abord vous saluer, vous remercier pour votre résilience, votre sérénité et votre calme depuis le lancement de ce processus électoral.

Je voudrais en votre nom à tous et à toutes, dire infiniment merci au Président du Comité International Olympique (CIO), au Président de l’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique (ACNOA), à Monsieur Jérôme POIVEY, Directeur en charge de la gouvernance des Comités Nationaux Olympiques et souhaiter la bienvenue en terre ivoirienne à Monsieur Julien MINAVOA, l’honorable émissaire de ces deux augustes institutions de l’olympisme international.

Voyez-vous, chères sœurs, chers frères, cette période est une période de haute importance, haute importance après le carême chrétien, la célébration de la résurrection du Christ et également après la nuit du destin de nos frères et sœurs musulmans.

Cette période assurément est une période mythique, mystique et spirituelle. C’est en cette période que nous venons tous ensemble déclamer une victoire écrasante car le CIO et ACNOA ont accepté grâce à votre ténacité, à tous les écrits, toutes les déclarations pacifiques qui leurs sont parvenus, à s’intéresser à ce cri de douleur pour envoyer un émissaire vers nous pour cadrer et organiser ce processus électoral. Après 2018 ou le taekwondo avait été déclaré fédération à ne pas figurer sur la liste électorale, cette année ce fut encore le cas pour le pentathlon moderne et de nombreuses autres disciplines, mais aujourd’hui tout a été réglé et cadré par l’honorable Julien MINAVOA.

Tous les resserrements juridiques que nous avions craints et qui, ma foi, nous ont inspiré d’introduire auprès du juge du tribunal de première instance d’Abidjan, une ordonnance en référé pour faire reporter l’Assemblée Générale pour les difficultés sus mentionnées ont été levés.

En effet à la rencontre que vous m’avez accordée hier, et l’écoute attentive, respectueuse qui nous manque tant et que Monsieur MINAVOA m’a accordé, il en ressort :

-             Premièrement que les trois candidatures sont toutes retenues et non plus reçues et aussi qu’elles ne feront plus l’objet de validation à l’Assemblée Générale, procédure précédée d’une incongruité juridique jamais rencontrée dans le cadre d’une association d’un Etat. Les trois candidats que sont mes frères ANGOUAN Georges, KOUAKOU Lucien et Moi-même, sommes d’office retenus.

-             Deuxièmement au niveau de la liste électorale, toutes les disciplines olympiques sont retenues, et sortent de cette liste électorale, les disciplines non olympiques tel que le KARATE, le MUAY-THAI. Le Taekwondo, le pentathlon et toutes les disciplines qui avaient été rejetées par le Comité Electoral dont nous avons récusé a juste titre et continuons de récuser le Président, Monsieur le Juge Alain ZUNON intègrent la liste électorale finale.

Comment peut-on comprendre que le Taekwondo qui a apporté à la Côte d’Ivoire la première médaille d’or olympique de l’Afrique occidental toutes disciplines confondues, deux médailles de bronze en disciplines olympiques et qui est inscrit pour les jeux de Paris soit rejeté en Côte d’Ivoire par ce Comité Electoral dont les des membres se prétend

Nous avons proposé à Monsieur MINAVOA, moi-même ancien Ministre de l’intérieur de l’Etat de Côte d’Ivoire, organisateur de scrutins, un processus transparent, sincère pour que nous allions à une élection digne de l’olympisme ivoirien. Par respect et considération pour vous-même et éviter que notre olympisme entre dans une zone orageuse, j’ai demandé à l’avocat de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo, à mon avocat dès ce matin de retirer notre plainte tendant à faire reporter cette élection. Nous avions souhaité qu’elle soit reportée d’une semaine sachant pertinemment que je n’ai pas eu à vous rencontrer tous à cause de mes activités professionnelles qui ont connus une intensité ces derniers jours et la bataille pour obtenir glorieusement la levée des restrictions m’a également occupé au point que certains parmi vous n’ont pas pu être rencontré. Cependant je vous fais confiance car vous êtes des femmes et des hommes de valeur. Et en tant que des sachants, vous voyez ce qui a été fait, vous avez reçu régulièrement tout ce que nous avons conçu, pensé pour obtenir ce résultat. Il vous appartient maintenant de vous mettre à la hauteur de vos propres attentes. Cette période, chères sœurs, chers frères est une phase de rupture avec un ordre ancien. C’est une phase de résurrection pour l’olympisme ivoirien.

A ton besoin pour vous parler de vous inviter à des petits cocktails de fours ? NON

Je suis convaincu qu’en votre âme et conscience vous allez choisir pour des horizons futurs éclatants pour notre olympisme. Je ferai tout pour échanger avec les fédérations que je n’ai pas encore rencontrées afin qu’on puisse ensemble discuter des réalités qui nous concernent dans le cadre de l’olympisme ivoirien. Cependant, j’invite à travers ce mot d’ordre, toutes les fédérations, tous les présidents de fédérations qui me sont acquises d’être présents dans la paix, la sérénité et l’amour olympien à cette élection du 30 avril 2022.

Je voudrais à mon tour, prier l’honorable Julien MINAVOA, émissaire du CIO et de l’ACNOA de bien vouloir prendre en compte nos désidératas à travers la fiche que je lui ai remis et qui ne sont pas extraordinaires, qui ne sont pas au-delà de ce qu’un CNO digne de ce nom met en place pour l’organisation d’une élection sereine, transparente, crédible.

Je sais pouvoir compter sur vous, honorable Julien MINAVOA pour que le retrait de notre plainte au tribunal soit aussi le déclic qui permette à la Côte d’Ivoire d’organiser ces élections dans la sérénité. Chères sœurs, chers frères, c’est ce message de paix, de sérénité qui a toujours été notre posture malgré le fait que nous n’avons pas été écouté, pas même reçu. C’est avec beaucoup de joie, le cœur aujourd’hui léger que je constate que nous avons été écoutés et que nous allons pour la première fois, depuis maintenant douze ans organisé un renouvellement des instances du CNO ivoirien dans la concorde et dans la paix.

Je souhaite à nos sœurs et frères musulmans de nous tenir en prière pendant ce jeûne qu’ils observent

Vive l’olympisme international, Vive l’olympisme ivoirien et que le Seigneur, le Grand Miséricordieux qu’on appelle JEHOVAH, ALLAH, LAGOH… vous bénisse et nous bénisse.

Je vous remercie.

Me Daniel Cheick BAMBA

Ancien Ministre, Ceinture Noir 7ème Dan de Taekwondo, Vice-Président de l’Union Africaine de Taekwondo

Ex-Président de la FITKD, Candidat à l’élection du Président du Comité National Olympique de Côte d’Ivoire

Content created and supplied by: Eugy_Yobouet (via Opera News )

daniel election ivoire lionel messi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires