Sign in
Download Opera News App

 

 

Voici pourquoi les USA doivent impérativement discuter avec la Russie (Opinion)

Les insultes personnelles du président américain Joe Biden à son homologue russe Vladimir Poutine ont un impact négatif sur les relations entre les deux pays, mais le dialogue entre Moscou et Washington est nécessaire dans tous les cas, il est dans l'intérêt du monde entier.

"Les insultes personnelles ne peuvent que marquer les relations entre chefs d'État. Surtout les insultes personnelles, qui en général ne devraient pas avoir leur place dans la rhétorique du chef de l'État", a déclaré aux journalistes mardi le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov .

Selon lui, "ce facteur a un effet négatif" dans les relations bilatérales.

Néanmoins, a poursuivi Peskov, "le dialogue entre la Russie et les États-Unis est nécessaire dans tous les cas". "Il est nécessaire non seulement dans l'intérêt de nos deux pays, mais aussi dans l'intérêt du monde entier. D'une manière ou d'une autre, tôt ou tard, nous devrons parler des questions de stabilité stratégique, de sécurité, etc., en d'autres termes, ces questions dont nous seuls pouvons et devons discuter », a-t-il déclaré.

C'est ainsi que le porte-parole du Kremlin a répondu à une question de savoir si Poutine voyait la nécessité de rencontrer Biden et s'il était d'humeur à parler après les insultes à son adresse. Auparavant, le président américain lui-même avait déclaré qu'il n'excluait pas la possibilité d'un nouveau face-à-face avec le président russe, mais avait déclaré que la perspective d'organiser d'éventuelles discussions dépendait de leur ordre du jour.

Les déclarations de Biden

Récemment, Biden a lancé à plusieurs reprises des attaques personnelles et des insultes à son homologue russe. Le 26 mars, lors de sa visite à Varsovie, il a affirmé que "l'homme [Poutine] ne peut pas rester au pouvoir". La Maison Blanche a par la suite assuré que le dirigeant américain n'appelait pas à un changement de régime en Russie.

Pour sa part, Peskov a souligné en réponse aux propos de Biden que ce n'était pas le président américain qui déciderait de qui serait au pouvoir en Russie.

Un certain nombre de politiciens occidentaux, dont le président français Emmanuel Macron, se sont essentiellement distancés des remarques de Biden. La Commission européenne a proclamé que l'UE ne cherchait pas à provoquer un changement dans la direction de la Russie. Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, commentant les paroles du président américain, a appelé à éviter les actions et la rhétorique autour de l'Ukraine qui conduisent à l'escalade. Le journal britannique Times a suggéré que ces propos du dirigeant américain pourraient être la plus grosse gaffe qu'il ait commise en plus d'un demi-siècle de sa carrière politique.

Quoi qu'on dise ou fasse, la Russie et les USA doivent discuter pour garantir la stabilité mondiale. Les USA certes ne digèrent pas le fait de voir d'autres monnaies ravir la place du Dollar dans les échanges commerciaux. Mais que peuvent-ils bien faire à l'heure actuelle dans ce monde qui est en pleine mutation ?

Il faudrait pour eux accepter la réalité des choses et rechercher ensuite des solutions sur le court, moyen et long terme pour relever leur économie et les défis futures qui les attendent.

Mais comme le disait le président F.H. Boigny: "Le dialogue est l'arme des fort". Si la force et les sanctions tout azimut n'ont pas pu faire plier la Russie, il faut alors que celles-ci(la force et les sanctions) fassent la place au dialogue pour un monde plus sûr et plus propice à vivre.

Par mond'infos

Content created and supplied by: Mond'infos (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires