Sign in
Download Opera News App

 

 

Yamoussoukro : Baba Sylla et Me Kouamé Patrice soulagent 300 mamans pour la fête des mères

Baba Sylla et son complice, Kouamé Kouassi Patrice dit KKP, ex députés de Yamoussoukro commune, ont magnifié, comblé de joie 300 mamans de la cité des lacs. Venues des villages et différents quartiers de la commune, ces mamans issues des associations et des différents marchés de la cité se sont vues offrir des cadeaux, constitués de lots d’assiettes et de soupières.

Cette célébration anticipée due aux obsèques du frère ainé du Président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié, qui verra le passage des élus et cadres du District autonome de Yamoussoukro pour le yako, selon Me Kouamé Patrice, a été l’occasion pour eux de dire des mots aimables à leurs sœurs et mères « Chères mamans nous nous connaissons, nous nous voyons bien souvent ; avec nombre d’avec nous avons noué des liens très forts. Cela parce que j’ai décidé d’être ouvert à toutes les populations vivant à Yamoussoukro. Sans distinction de race, d’ethnie, de religion et de partis politiques, mon frère KKP et moi avons décidé d’ouvrir cette maison appelée la permanence des députés pour pouvoir recevoir tout le monde et nous occuper des difficultés des populations portées à notre connaissance… », a fait savoir d’emblée Baba Sylla.

Qui a indiqué « Aujourd’hui c’est la fête des mères, nous sommes venus vous honorer vous nos mères, nos conseillères, vous nos cousins vers qui nous nous tournons la nuit pour bénéficier des sages conseils. Le maire Gnrangbé notre patron politique dans le cadre de ses activités célèbre les femmes chaque année, il vous partage des cadeaux ; mais malgré ses efforts il ne peut couvrir toutes les femmes voilà pourquoi mon frère et moi avons décidé de l’appuyer en vous recevant ce jour pour vous magnifier… »

Avec lui, son binôme KKP qui a relevé l’importance de la maman dans une famille avant de faire connaître ceci « Mettez votre confiance en nous vous ne serez pas déçues et vous le verrez. Nous avons une chose que nous avons constaté, c’est le sérieux des femmes quand vous faites les choses. Nous les hommes lorsqu’on nous donne de l’argent pour faire un travail nous prenons pour aller au maquis avec les jeunes filles. Mais les femmes quand on vous donne de l’argent pour faire un travail vous le faites pour mettre les enfants à l’école, nourrir la famille. Donc finalement quand nous avons réfléchi nous nous sommes dits il vaut mieux donner du travail aux femmes que le donner aux hommes.

Car finalement c’est la femme qui porte la famille, puisque c’est elle qui éduque les enfants, c’est elle qui prépare pour les enfants, son mari… Nous avons un grand projet à la mairie qui aurait dû se faire depuis des années, qui n’a pas été fait. Nous avons un seul grand projet à savoir le budget de la mairie, nous allons distraire une partie qui constituera un fonds de garantie pour vous afin que vous puissiez prendre crédits dans les Coopec pour vos activités. Il n’est jamais trop tard ce fonds de garantie sera mis en place… » Notons la présence de l’artiste tradi-moderne baoulé Adéba Konan. Qui par ses chansons en hommage aux mamans a fait vibrer les 300 femmes présentes.

Eugène YOBOUET

Content created and supplied by: Eugy_Yobouet (via Opera News )

baba sylla henri konan bédié kouamé kouassi patrice yamoussoukro

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires