Sign in
Download Opera News App

 

 

Sanctions économiques contre le Mali : pour Affi Nguessan, la CEDEAO est dans son ‘’rôle’’

Pour renforcer la pression sur la junte au pouvoir à Bamako et la contraindre à accélérer le processus de retour à l’ordre constitutionnel, les chefs d’états de la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) décidaient le 09 Janvier dernier de l’imposition d’un embargo économique sur le Mali.

 

Gel des avoirs de l’état Malien à la Banque Centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest (BCEAO), suspension de l’aide financière extérieure, fermeture des frontières avec le Mali…voilà entre autres mesures avec effet immédiat, arrêtées par l’instance sous-régionale Ouest-Africaine pour faire plier les autorités de la transition. Depuis Abidjan où il animait ce Samedi 29 Janvier le premier comité central de son parti pour l’année 2022, Pascal Affi Nguessan, président du Front Populaire Ivoirien (FPI) saluait la fermeté des dirigeants de la sous-région dans la gestion de ce dossier.

 

Il l’a rappelé, ‘’Nos Institutions régionales y répondent par des mises en demeure et par des sanctions. Elles sont dans leur rôle et ces sanctions sont logiques. Car finalement, c’est la construction d’un ordre international fondé sur la démocratie, l’Etat de droit et la paix qui se trouve ébranlé et fragilisé ‘’.

 

Cependant, déplore-t-il, ‘’la contrepartie tragique est de dégrader encore le quotidien de populations déjà très démunies et d’alimenter une fracture dangereuse entre nos populations et nos Institutions. Mais reste pour les Institutions régionales, notamment la CEDEAO à trouver le bon équilibre et sans doute aussi la méthode et la manière’’.

3 semaines après l’instauration des sanctions sévères instaurées par la CEDEAO, le Mali s’enlise de plus en plus dans une impasse économique, notamment avec un risque très élevé d’inflation dont les répercussions menacent de fragiliser encore plus les populations.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

bamako cedeao mali pascal affi nguessan

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires