Sign in
Download Opera News App

 

 

Après son retour d'exil, Kaé Éric apporte sa compassion aux populations du Guémon

L'ex ministre du commerce sous Laurent Gbagbo, Kaé Kpolerou Éric est en tournée actuellement dans le département de Bangolo, dans la région du Guémon. Pour la première étape de cette tournée qui s'achèvera le lundi 15 août prochain, le président de L'Aird ( Alliance ivoirienne pour le renouveau démocratique) était dans les localités de Béoué-Zibiao et Gohouo, dans le canton Zagna.

Dans ces deux localités, le fils de Guitrozon, village qui a vécu les pires affres de la crise, a salué les populations pour leur sens de paix. Il a dit, qu'après son séjour de 10 ans en exil, il a décidé de venir participer à la marche de notre pays :

" Je suis venu vous dire "Yako" pour les moments difficiles que vous avez vécu. Certains d'entre vous ont perdu des parents ou des proches qui leur sont chers. Mais cela ne vous a pas empêché de rester dignes dans la douleur, une douleur causée par nous, les politiciens" a-t-il affirmé avant de donner ces conseils :" Mais l'histoire un pays ne s'arrête pas à un évènement. Nous devons nous pardonner et repartir de bon pied. La réconciliation, la vraie , vient du pardon des victimes et non des bourreaux. Pardonnez à vos bourreaux pour que notre pays retrouve ses couleurs du temps de feu Félix Houphouet Boigny", a insisté Kaé Éric qui s'est prononcé sur le dialogue national en cours dans notre pays :

" Je me réjouis du dialogue national entamé entre les différents leaders politiques de notre pays auquel j'ai participé en tant que fils de ce pays. Nous sommes condamnés à être ensemble mais il faut que cette réconciliation soit sincère, qu'elle vienne du coeur, car on aura beau tournoyer, on reviendra au point de départ" a-t-il terminé.

Dans le village de Gohouo-Zagna, il a demandé que les allogènes et autochtones vivent en parfaite harmonie :" j'ai de grands projets pour vous mes parents, pour vous les jeunes. Mais pour accomplir ces projets, il faut que les allogènes et autochtones mettent la main ensemble. Il faut mettre fin à l'existence des quartiers allogènes, quartiers autochtones. Tant que les populations vivront en autarcie, il y aura toujours des conflits, et ça ce n'est pas bon. Il faut une nation unie et ça nous pouvons le faire", a-t-il terminé.

Après Bangolo, d'autres tournées sont prévues à Kouibly et Facobly. Notons que quelques semaines après son retour d'exil, il a visité certaines localités du département de Duekoué où il a eu des séances de purification.

Kanou Francklin.

Content created and supplied by: Kanoufrancklin (via Opera News )

bangolo guémon laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires