Sign in
Download Opera News App

 

 

Zéro émission de gaz, recyclage de plastiques : l’exemple d’un opérateur privé ivoirien

Le recyclage des déchets plastiques est possible. Au cours de la COP 15, un exemple a été présenté.

 

Des acquis de la 15e Conférence des parties (COP 15) de la convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification qui a réuni, du 9 au 20 mai sur les bords de la lagune Ebrié, des participants venus de 196 pays et de l’Union européenne.

Le groupe Nestlé Côte d’Ivoire, à travers son directeur général, Thomas Caso, s’inscrit dans cette dynamique. L’entreprise partage son expertise. A son stand, elle a présenté des projets novateurs qu’elle met en œuvre depuis près de deux ans.

Le directeur général, Thomas Caso, se dit d’ailleurs ravi de la vision du gouvernement ivoirien au sujet de l’initiative d’Abidjan. « Cela m’encourage de savoir que la piste est claire », se félicite-t-il.

Au nombre des projets évoqués par Thomas Caso, figure celui du recyclage des déchets plastiques. L’ambition de ladite entreprise est de faire en sorte que d’ici 2025, 100% des emballages soient recyclages ou réutilisables. Cette COP 15 se présente donc comme une opportunité pour partager l’expérience de l’entreprise et s’imprégner de ce qui est fait ailleurs en la matière.

Pour Thomas Caso, il s’agit à travers ce projet de collecte des déchets plastiques d’explorer des modèles économiques. « On veut chercher et tirer des leçons d’autres expériences afin d’identifier, si possible, les modèles les plus optimales pour pouvoir aller à une grande échelle, seul ou avec des partenaires », a-t-il déclaré.

Le projet de collecte de déchets plastiques est mené dans cinq communes du District d’Abidjan. Il a permis la création de 50 emplois directs (femmes et des jeunes). Plus de 1500 tonnes de plastique ont déjà été traitées et mis en valeur. Les déchets ont été recyclés en pavés, en seaux, etc.

Thomas Caso fait savoir que le but de cette opération est de récupérer le maximum de plastiques usagers pour développer une économie circulaire.

Zéro émission de gaz à l’horizon 2050

Concernant la question de réduction des gaz à effet de serre, le directeur général révèle que, l’entreprise s’est engagée à atteindre zéro émission à l’horizon 2050 sur toutes leurs activités et sur la chaine des valeurs.

« Beaucoup d’efforts vont être faits dans toutes nos filiales à travers le monde pour s’assurer que nous atteignions ce chiffre très important », a souligné Thomas Caso. Les sources naturelles telles que le solaire, la biomasse, etc., sont à explorer.

A propos de la lutte contre la déforestation, le patron de ladite société annonce des actions concrètes ‘‘Zéro déforestation’’ d’ici 2025 dans les chaines d’approvisionnement du cacao. Il a, par ailleurs, fait référence aux revenus des producteurs, estimant qu’ils sont au cœur des défis.

Thomas Caso a marqué son engagement à œuvrer pour l’amélioration des revenus des producteurs. Il a également appelé à l’appropriation par ces derniers des bonnes pratiques que sont l’agroforesterie et les pratiques agricoles innovantes. La scolarisation des enfants, sans distinction de sexe, fait aussi partie des engagements. Un programme a été lancé, à cet effet, en janvier dernier.

« C’est une initiative dans laquelle le groupe investit beaucoup. Pour nous, c’est un projet clé, qui entre dans la stratégie du groupe. A savoir, avoir 100% de traçabilité dans toutes nos chaines d’approvisionnement du cacao. Tout est lié dans cette chaine », a conclu le directeur général du groupe agro-alimentaire.

 

AKE

Content created and supplied by: Eddy3 (via Opera News )

Thomas Caso

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires