Sign in
Download Opera News App

 

 

Abobo : un parent d'élèves gifle une institutrice enceinte pour un bâton de craie

C'est une histoire rocambolesque qui s'est déroulée dans la commune d'Abobo. Un parent d'élève, l'air revêche a violemment giflé l'institutrice de ses enfants. Cette dernière enceinte de six mois, se trouve dans un état de santé préoccupant. Une histoire qui a été racontée sur un forum d'enseignants et dont nous vous donnons connaissance.

C'est à Abobo, plus précisement à l'IEP Abobo avocatier que le drame s'est produit le jeudi 17 mars 2022. Une institutrice à son poste de travail, a été agressée par un parent d'élèves pour un motif qui laisse béat d'étonnement

En effet, l'institutrice dont il s'agit, est tenante de la classe de CM2 depuis la rentrée scolaire à lEPP Gendarmerie 4. Cette dernière affirme avoir reçue qu'une seule boîte de craie pour une classe très demandeuse en écriture (copie de leçons)

Cependant, la boîte de craie qui a été donnée dans le petit matériel en début d'année est arrivée à épuisement , il y'a deux mois de cela.

La maîtresse par amour de son métier décide de son propres Chef, d'acheter une boîte de craie de sa poche en vue de continuer son travail. Hélas, la boîte achetée est volée quelques jours plus tard. Elle rachète à nouveau une autre boîte de craie. Celle-ci est volée à nouveau. Jusqu'à trois reprises, la maîtresse subit le même sort.

Ainsi, dépitée, la maîtresse décide de mettre les parents d'élèves à contribution. Elle exige à chaque enfant de revenir avec un bâton de craie.

Cette décision n'est pas du goût d'un parent d'élève qui prend l'initiative de venir demander des comptes à l'institutrice. Il se rend à l'école dans une colère noire.

Une fois sur les lieux, le parent colérique se rend selon nos témoins au bureau de la directrice et y trouve la maîtresse et sa directrice.

Après des échanges, il s'en prend aux deux dames et porte main à l'institutrice du CM2, enceinte de six mois. Selon le rapport du médecin, l'agresseur aurait porté des coups et blessures volontaires à l'institutrice.

Le bureau étant éloigné des salles de classes, le temps pour elles d'alerter leurs collègues du groupe scolaire, c'était trop tard.

Une plainte a été déposée à la gendarmerie, ainsi que deux convocations selon nos sources. Convocations auxquelles le concerné n'a toujours pas répondu.

Quant à l'institutrice, elle se trouve dans un état de santé préoccupant. Le médecin qui traite a etabli un certificat médical déclarant plusieurs traumatismes dont un décollement placentaire.

Les voies de faits ou autres types de violence sur enseignants sont devenues récurents en Côte d'Ivoire. L'an dernier, une institutrice avait été battue par un couple de parent d'élèves à Koumassi.

(Rapport du médecin traitant)

JMDinfos

Content created and supplied by: JMDinfos (via Opera News )

abobo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires