Sign in
Download Opera News App

 

 

Le colonel Damiba se lâche : " faites votre coup d'État, et gérez le pays comme vous voulez "

Le chef de la Transition burkinabé, le lieutenant-Colonel Paul Henri Sandraogo Damiba n'est pas du tout content. Et c'est peu dire. L'homme qui a prématurément mis fin au mandat du président de Roch Marc Christian Kaboré à la tête du Burkina ne supporte plus les différentes marches organisées par la société civile qui se multiplient à travers le pays. Il ne supporte non plus les critiques qui fusent de partout et dont le gouvernement de la Transition et lui font l'objet de la part des populations.

En déplacement ce vendredi 20 mai dans la Région des Hauts-Bassins, Paul Henri Sandraogo Damiba n'a pas mis du temps pour exprimer cette colère suite à une question d'un responsable de la société civile burkinabé qui voulait savoir pourquoi les responsables de la Transition ne se tourneraient-ils pas vers la Russie pour une coopération militaire et au besoin, aider le Burkina à lutter efficacement contre le terrorisme auquel le pays est confronté depuis plusieurs années.

La réponse de Sandraogo Damiba a été sans embages et à la hauteur de la "provocation". "Si vous êtes fort(société civile), faites votre coup d'État, et gérez le pays comme vous voulez ", a-t-il asséné. Avant d'envoyer un message tout aussi direct aux organisations de la Société civile qui multiplient les marches à travers le pays, appelant à une coopération avec la Russie.

" Nous allons trouver un endroit sûr pour les marcheurs. Nous allons les envoyer dans un endroit sûr, afin qu'ils voient les mêmes réalités que leurs frères qui se battent au front. Comme ils aiment marcher, ils pourront parcourir des centaines de kilomètres ", a menacé, le lieutenant-colonel Paul Henri Sandraogo Damiba. Une sortie du chef de la Transition qui a eu le malheur d'effaroucher les burkinabé qui projettent des manifestations de rue à compter du 21 juin prochain. On le voit, la pression monte au pays des hommes intègres.

P. L

Content created and supplied by: Pierre_Lemauvais (via Opera News )

Burkina Transition burkinabé

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires