Sign in
Download Opera News App

 

 

Bro Grébé, la femme politique la plus invectivée sur les réseaux sociaux selon un rapport de l'OIDH

L'ex-ministre Geneviève Bro Gregbe est citée dans un rapport de l'OIDH comme étant la femme engagée en politique la plus invectivée en ligne pour la période allant du 1er décembre au 15 janvier 2022.


l'Observatoire ivoirien des droits de l'homme(OIDH) a rendu public les résultats de ses observations sur la désinformation en ligne liée à l'actualité sociopolitique et aux cas de violences en lignes qui visent les femmes engagées en politique. Ces observations sont faites sur la période du 1 er décembre au 15 janvier 2022, il s'agit de la 2 e période de ces études. Il s'inscrit dans le cadre de l'exécution de la seconde phase du Projet de monitoring de la désinformation en ligne en Côte d'Ivoire mis en oeuvre par l'OIDH depuis juin 2020 avec l'appui financier du NED et le soutien technique du NDI.

C'était à l'occasion d'une conférence de presse animée par M. Yanick Anaky ( Coordonateur du projet de monitoring de la désinformation en lignes en Côte d'Ivoire) entouré de deux collaboratrices.

Les résultats de cette étude menée par l'OIDH à en croire le conférencier montrent clairement que l'ex-ministre Geneviève Bro Grébe est la plus grosse victime parmi les 4 grosses victimes sur 10 femmes visées par cette étude.

Concernant les 4 femmes qui ont reçu le plus grand nombre de violences en ligne , outre la présidente du mouvement citoyen pour la nouvelle Cote d'Ivoire ( MCNCI ), Geneviève Bro Gregbe, il ya l'ex-première dame Simone Gbagbo, les ministres Kandia Camara, et Belmonde Dogo. " Madame Bro Grebé a été la femme engagée en politique la plus invectivée de la période" a-t-il souligné.

M.Yanick Anaky a affirmé que cette " initiative vise à atténuer l'impact des fausses informations sur les processus politiques et attirer l'attention de l'opinion publique nationale et internationale sur la désinformation sur les violences en ligne visant les femmes engagées en politique ". Avant d'expliquer qu'au nombre de ces violences en lignes faites aux femmes , 96,50% sont physiologiques et 3,5% concernent les violences sexuelles. Cette période d'observation dira t-il a été marquée par l'entrée en lice de 3 autres victimes à savoir la ministre Mariétou Koné, l'ex- ministre Bro Grebé, Jarvis Zamblé qui porte le nombre des victimes à 17.

l'OIDH a formulé des recommandations à l'endroit du Gouvernement ivoirien, aux acteurs politiques, aux acteurs des medias et des sites en lignes, aux administrateurs des plateformes ou Fora de discussion, à la société civile, aux acteurs politiques en vue de réduire la désinformation en ligne à l'egard des femmes engagées en politique à travers notamment la sensibilisation. Au gouvernement ivoirien l'OIDH recommande de former les acteurs étatiques et le grand public aux problèmes des violences contre les femmes en politique . Aux acteurs politiques il est demandé entre autres de sensibiliser et de former leurs militants.

A. Zatté

Content created and supplied by: ZatteAlbert (via Opera News )

bro gregbe bro grébé

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires