Sign in
Download Opera News App

 

 

Russie-Ukraine : Le monde s’effondre


En fait, le véritable titre de l’article est « un monde s’effondre », mais pour rappeler cet autre grand écrivain nigérian, qui écrivit ce roman rendant compte du déclin de la toute puissante société de castes avec l’arrivée de la culture occidentale.

Aujourd’hui, avec le conflit Russie-Ukraine en ses effets qu’on pourrait dire collatéraux, c’est à un véritable branle-bas qu’on assiste qui, avec le temps, donne des allures d’effondrement d’un monde, celle de la pensée unique.

En ce sens ; du Président Poutine, on pourra lire dans les lignes de ses deux interventions, d’abord au sommet des BRICs et puis  à l’ouverture du sommet. Jamais, on aurait pensé que des coups portés au système sacro-saint de l’hégémonie du Nord, pourrait venir de ce côté-ci.

« Les occidentaux méprisent les règles du commerce internationale ; Ils portent atteinte à la propriété…Ils prennent des décisions d’ordre macro-économique  tout à fait irresponsables… »

De mémoire, d’observateurs de l’ordre de 0,01% de déformatés, jamais un haut responsable de la trempe de Poutine, n’a si clairement dénoncé le système en des termes dont la virulence le dispute à la sincérité d’en finir avec le « mépris « des autres populations qui jusqu’ici ont supporté sans mot dire « l’irresponsabilité » des maîtres du monde.

Un monde, celui de l’hypocrisie diplomatique des salons feutrés de la condescendance vient d’être touché à mort, parce que, cette fois ci, les coups sont portés par l’un des leurs.

En effet, nul que celui qui connait les fondements de ce monde ne pouvait le faire s’effondrer. Et en ce sens, le Président Poutine a connu et vécu les règles qui « portent atteinte à la propriété », lui dont le palais et d’autre biens somptuaires sont connus de par les grâces de la mondovision.

Ainsi donc, Poutine en tant qu’homme est loin d’être un saint, tel qu’il y a en d’ailleurs pas en ce monde qui heureusement s’effondre ! Le mérite, et c’est bien un mérite à reconnaître à l’homme Poutine Président, c’est d’avoir accepté de « mépriser » ses prérogatives et autres passe-droit que lui donnait le système, pour aujourd’hui non pas seulement la dénoncer, mais la combattre en cette guerre asymétrique que l’occident lui livre sous couvert de l’Ukraine.

Si justement, ce n’était qu’un homme du système qui se comportait en ion libre, les voies de recours pour le faire taire sont légion, et qui sait si les tentatives n’ont pas été ? Non, avec le temps que dure le conflit et surtout le traitement qu’en font  les occidentaux en leur propension portée sur la discrimination d’ordre du suprématisme ; ce n’est donc plus le Président Poutine, non plus la Russie qui se sent vissée, mais les cultures slaves méprisées par les peuples se disant de race les cultures aryennes.

Vous avez compris que les relents de racisme et d’antisémitisme ne sont pas loin, et qu’entendre le Président Poutine parler de « dénazification », ne devrait pas laisser penser à de l’hyperbole.

C’est dans ce sens qu’il faut comprendre qu’un monde s’effondre, et que l’après-guerre Russie- Ukraine sous couvert de l’OTAN, verra un monde qui devra redéfinir de nouveaux paradigmes en termes de coopération d’abord économique, puis politique.

Et de cela, le Président poutine en est conscient qui déjà y travaille tant par les BRICs que du reste du monde dit Tiers, pendant que dans l’autre camp, on s’acharne à force de démonstration de force et de communication du mépris à empêcher l’effondrement du monde unipolaire de la pensée unique.

Pour 99,99% de formatés qui douteraient encore de la fin prochaine d’un monde en sa globalisation des économies à l’aune du Dollar et de l’Euro ; ils gagneraient à revisiter les axes majeurs de l’allocution du président Poutine à l’ouverture au Forum de Saint Petersburg.

En préambule de son discours, le Président Poutine ne passe pas par quatre chemins pour rappeler qu’il y a deux ans, au forum de Davos, il avait dit que « l’époque du monde monopolaire est terminée … Et de préciser que « c’est un mouvement historique naturel ».

 En termes clairs : « un monde, celui de la pensée unique  s’effondre… »

A bon entendeur… le vieux Prophète Jonas des temps modernes assisté du jeune Prophète Moïse des temps modernes vous disent à très bientôt… Pour d’autres thèmes autrement plus positivement décalés les uns que les autres… Le tout pour l’objectif de l’âge d’or du premier continent pour l’ère de la sainte montagne prophétisé en ISAIE 19

Content created and supplied by: Adiandjef (via Opera News )

Président Poutine Russie Ukraine

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires