Sign in
Download Opera News App

 

 

Confidences poignantes du chanteur Jack Traboulsy le jour de ses 60 ans

60 balais et toujours vert ! Jack Traboulsy a célébré ses 60 printemps avec sobriété le 22 janvier 2022. À cette occasion, le chanteur de rock a profité pour raconter, avec un pincement au cœur, le sentiment mitigé qui l'étreint. Le jour de ses 50 piges, à la même date, il était bien entouré de sa famille et d'une bande joyeuse de copains. Mais cette année, "Jacky" était bien seul. Seul avec ses pensées, devant une table désespérément déserte. De quoi faire réfléchir à haute voix le chanteur, amoureux de la vie et de la chaleur humaine. 

En dehors de sa vie de rocker, l'inspiration et la guitare en bandoulière, il y a celle du père de famille. Le papa poule, toujours en quête de chaleur filiale. Puis, il y a la vie du business man. Rentré définitivement en Côte d'Ivoire son pays, après 24 ans passés en France, l'homme a décidé d'investir dans l'industrie alimentaire. Il a créé un groupe dénommé JST, qui comprend aussi la gestion financière, la production artistique, etc. «Une vie de ouf !», écrit le chanteur, parlant de son parcours atypique, dans un post partagé sur son profil Facebook. 

Jack Traboulsy, c'est plusieurs vies en une. L'idole des années 80, auteur du tube "Marilou", compte 24 ans de service en entreprise répartis entre la Côte d'Ivoire et la France où il a intégré l'administration française. Cerise sur le gâteau, il décroche un poste important au niveau de la comptabilité et de la gestion financière dans l'Hexagone. Après 15 ans de bons et loyaux services, on pourrait penser que le natif de Dimbokro songe à s'offrir une retraite bien méritée. Mais peu pour "le fils du fleuve N'Zi". «(...) Je reviens dans mon pays, investir dans un projet fou, un nouveau challenge à gagner, une nouvelle bataille à mener», indique-t-il.

Jack Traboulsy a donc créé une unité spécialisée dans la production industrielle de glaces et de madeleines, typiquement ivoiriennes. Il n'hésite pas lui-même à en faire la promotion auprès des distributeurs (des grandes surfaces aux petits commerçants de quartier). Un sacré défi que s'est lancé cet homme qui ne recule décidément devant rien. Lui qui ne fume pas, ne boit pas une goutte d'alcool. Il sait sur qui compter. Son Dieu, comme c'est le cas en ce moment. «C'est vrai que Dieu m'a doté d'une santé exceptionnelle (...), d'une foi, d'un courage à toute épreuve», dit-il. 

(Ici, avec des amateurs des madeleines made in Côte d'Ivoire)

Cependant, à l'aube de ces 60 ans, Jack serait-il à la croisée des chemins ? Comme si les forces commencent à lui manquer. En tout cas, c'est ce qu'il laisse transparaître à travers une question déchirante. Après toutes les faveurs de la Providence et son retour sur sa terre natale, son projet d'entreprise serait-il le dernier combat ? Celui de trop. Et Dieu sait s'il en a livré, des combats dans sa vie. «Je me suis surpris hier (vendredi 21 janvier : ndlr) à me poser cette question. Mais il est trop tard. Je suis déjà engagé, il faut tenir le rythme et aller au bout de mon rêve. Une évidence, je commence à fatiguer. Le temps reste un irréductible adversaire.» 

JST a toujours eu un amour fou pour son pays, la Côte d'Ivoire. Un patriotisme qui ne s'est jamais démenti au fil des années, avec son rêve de voir le drapeau tricolore Orange-Blanc-Vert flotter au firmament du monde. D'où son engagement dans la musique. Suivi de ses années d'expérience en entreprise, jusqu'à son projet récent à Abidjan. Tout en lui vit et respire la Côte d'Ivoire, y compris sa fille, Samira, Miss France Côte d'Ivoire 2014 (et première dauphine Miss Côte d'Ivoire 2014). 

(Samira Traboulsy, première dauphine Miss Côte d'Ivoire 2014)

Le King of black rock, fan absolu de Johnny Hallyday affiche au compteur mine de rien, 12 albums studio. De quoi en écouter un par mois, durant une année. Une performance hors norme dans son registre en Côte d'Ivoire. 

Assis ce soir-là, seul à une table, Jack Traboulsy laisse flâner ses pensées, au gré de ses souvenirs nostalgiques. Jusqu'à l'anniversaire chaleureux de son cinquantenaire, il y a tout juste 10 ans. Il contraste avec celui de ses 60 ans. «Mes 50 ans furent une fête de folie. Je fus entouré de mes amis d'enfance et de mes amis, de mon épouse et de mes enfants : 4 garçons, 3 filles. Une bénédiction du ciel. Je leur avais promis qu'à mes 60 ans, la fête serait encore plus belle. Mais ce matin (samedi 22 janvier : ndlr), je suis triste. Dieu en a décidé autrement. Un calme assourdissant. Je me retrouve seul. Loin de tous, de mon épouse, de mes enfants. C'est vrai qu'on naît seul, qu'on meurt seul. Mais quand-même, seul avec mon associé : Dieu. L'Éternel des Armées. Lui seul est Dieu, lui seul est Seigneur. Je me prosterne devant ta face et te bénirai tout au long des jours que tu m'as réservé», déclare-t-il. Un aveu déchirant.

Après tout, ce bon vieux Jack (pas si vieux que ça) n'est pas homme à se laisser abattre. Il y a certainement des personnes qui savent ce qu'il représente pour la Côte d'Ivoire et pour son Dimbokro natal. Une petite marque d'affection des fans suffirait à le galvaniser. Qui avec un message, qui avec un appel ou une visite et surtout, l'appropriation des madeleines qu'il a mis sur le marché pour la fierté ivoirienne.

(Ivorian black rocker, Jack Traboulsy)

Pour sa part, Jack Traboulsy n'abandonnerait son public pour rien au monde. Pas même son projet d'entreprise. La preuve : «Ce qui me chagrine le plus, c'est que ce projet m'a pris du temps, m'a empêché de faire ce concert de mes 60 ans. Ce concert que je voulais gratuit, populaire avec vous, mon peuple sans qui je n'aurais pas été ce que je suis. Mais ce n'est que partie remise. 2022, c'est 12 mois. Nous communierons ensemble avant la fin de cette année, dans un concert géant, entouré de toute la nouvelle génération d'artistes ivoiriens. Promis. Que cela soit écrit et accompli. Dieu fera.» Et c'est tout le mal qu'on lui souhaite. Allez Jacky !

Content created and supplied by: Fatogoma (via Opera News )

jack traboulsy

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires