Sign in
Download Opera News App

 

 

Carnage à l'Est de la RDC : 50 personnes tuées par des rebelles

Plus de 50 personnes ont été tuées dans des attaques dans le nord- est agité de la République démocratique du Congo, a indiqué lundi 14 mars une source locale, le groupe rebelle des Forces démocratiques alliées (ADF) étant soupçonné d' être responsable.

Christophe Munyanderu, d' une ONG locale oeuvrant pour le respect des droits de l' homme dans la province de l' Ituri, a fait état de décès à la suite d' attaques contre plusieurs villages. Il a déclaré que les rebelles ADF ont attaqué quatre villages, faisant 19 morts dimanche dans le territoire d' Irumu. Deux autres villages ont été attaqués lundi, tuant 33 autres personnes, a- t- il dit. " Au total, nous comptons qu' au moins 52 civils ont été tués entre dimanche et lundi" , a- t- il déclaré. Le bilan dans l' un des deux villages- 18 morts à Apende- a également été rapporté par un militaire de la région, qui s' est confié à l' AFP sous couvert d' anonymat.

Tous les villages ciblés se trouvent dans une zone à la frontière de l' Ituri et de la province du Nord- Kivu. Il fait suite au meurtre d' au moins 30 personnes par des rebelles présumés des ADF du côté du Nord- Kivu à la fin de la semaine dernière. L' Ituri et le Nord- Kivu sont sous un " état de siège" officiel depuis mai dernier, dans le but d' écraser les groupes armés qui se déchaînent dans les deux provinces. Malgré la répression et le soutien transfrontalier des forces ougandaises, qui ont commencé fin novembre, les attaques des ADF se sont poursuivies

Content created and supplied by: Kouiti (via Opera News )

ADF Ituri

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires