Sign in
Download Opera News App

 

 

Konnie Touré interprète magistralement le titre "Les larmes de Thérèse" et fait craquer Alpha Blondy

Koné Seydou dit Alpha Blondy n'oubliera jamais le numéro de l'émission dénommée Life Weekend, diffusée sur les antennes de Life TV, ce vendredi 20 mai 2022. C'est le moins que l'on puisse dire. Et pour cause, celui qui est affectueusement appelé "Jagger" a fondu en larmes en pleine émission alors que la présentatrice Konnie Touré interprétait le célébrissime titre de l'artiste "Les larmes de Thérèse". Cette chanson qui fait artie de l'album "Yitzhak Rabin", édité pour la première fois en 1997 a été chantée dans un contexte de crise pour notre pays, la Côte d'Ivoire.

Dans ce morceau, Alpha Blondy sous une mélodie envoûtante, attirait l'attention de Thérèse Houphouët, l'épouse du premier président de la Côte d'Ivoire, Félix Houphouët Boigny qui s'etait détournée de la patrie, de l'héritage que lui avait laissé son défunt époux. Estimant que le pays avait réellement besoin d'elle, Alpha Blondy implorait son retour pour apaiser les cœurs déchirés à cette époque. Durant ce moment qui a duré environ 5 minutes, l'artiste n'a pas pu tenir et a craqué. Il a fallu le réconfort des "Queens" pour que l'artiste retrouve ses esprits. Voici les paroles de cette belle chanson, qui 25 ans après, continue de faire effet !

« Thérèse a lu tous les bouquins. Thérèse a fui tous les potins, loin du brouhaha politique. Thérèse porte son voila mystique. Briser l'anathème de ses grands yeux, ses grands yeux de diadème, totem, totem, totem, Thésème chrysanthème. Le ciel est bleu, l'océan bleu, les larmes bleues de Thérèse, le ciel est bleu, l'océan bleu, il pleut des diamants bleus des yeux de Thésèse. Viens à la maison, le temps t'attends, viens à la maison on t'aime tant. Viens à la maison le temps t'attend, viens, viens, reviens, est sens du temps.

Vêtue d'un soleil, Thésèse est merveille, sous ce ciel vermeil, sa solituse s'éteint quand l'océan l'étreint. Et tout là bas aux Bahamas, loin très loin de nos yeux piranhas, loin de tous les tracas, tous les fracas, Thérèse te laisse pas éteindre. Et sans haine, ni ranguaine, les ailes bohèmes de l'éternel l'emmènent loin de la Genèse. Et Thérèse n'a pas de haine. Viens à la maison le temps t'attend, viens à la maison on t'aime tant. Viens à la maison le temps t'attend, viens, viens , reviens, Thérèse revient. Viens, viens, reviens, Thérèse revient ! Viens, viens, reviens, Thérèse revient ! Viens, viens, reviens, Thérèse revient ! »

Yannick_LAHOUA

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

affectueusement appelé jagger l'album yitzhak rabin life tv seydou

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires