Sign in
Download Opera News App

 

 

Non-reconnaissance des mariages coutumier et religieux: Prof Mamadou Koulibaly s'insurge et propose

L'état civil ivoirien a ses règles et ses textes. Et en ce qui concerne la situation matrimoniale, est considéré comme marié l'homme ou la femme qui a contracté un mariage civil célébré par un officier d'état civil. Du coup, les mariages coutumiers et religieux ne sont point reconnus et tous ceux qui sont dans ce genre de relation sont considérés comme célibataires. Et pourtant ils sont des milliers d'ivoiriens ou de gens vivant en Côte d'Ivoire sous ces régimes matrimoniaux.

Le Professeur Mamadou Koulibaly, homme politique et enseignant du supérieur a fait une publication sur sa page Facebook que voici :

« Mon père et ma mère sont restés mariés pendant plus de 60 ans, ils ont eu 12 enfants. Puis, quand ils sont morts, je suis allé à la justice pour une affaire. Au tribunal, le juge me regarde et il dit : « Mamadou Koulibaly, né de Flany et de Bakary, célibataires concubins. » Je dis : Mais enfin ! Comment ça célibataires ?!! Ils ont été mariés pendant 60 ans !!!

Il faut mettre tous les mariages sur un pied d’égalité et donner la même valeur juridique aux mariages coutumiers, religieux et civils. »

Cette réaction du professeur Mamadou Koulibaly doit interpeler les législateurs ivoiriens. Car la loi devrait prendre en compte les réalités ancestrales, coutumières et religieuses. Et pour finir nous faisons une proposition : l'État ivoirien doit délivrer des actes de mariage aux couples unis sous le régime des mariages coutumiers ou religieux et ayant un certain nombre d'années de vie commune. Les parents et autres alliés pourraient témoigner de l'effectivité et de la sincérité de ces unions. Et du coup les enfants et les femmes vont bénéficier des avantages qu'offre le mariage civil.

Content created and supplied by: Yakouser (via Opera News )

mamadou koulibaly

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires