Sign in
Download Opera News App

 

 

Festival des arts, de la culture et du tourisme de Zuenoula (FACTZ) : plaidoyer pour le Zaouli


Le riche patrimoine culturel gouro a été découvert par les populations allogènes et étrangères, à l'occasion du festival des arts, de la culture et du tourisme de Zuenoula(FACTZ), dans la région de la Marahoué. Pendant trois jours, les participants ont pu à chacune des échelles tirer profit de la rencontre des cultures.

La danse Zaouli, gros symbole de la culture gourou a fait l'objet de grandes réflexions par le comité scientifique. En effet, à l'image de plusieurs valeurs authentiques africaines en général et ivoiriennes en particulier, les danses traditionnelles courent de véritables dangers face à cohabitation des cultures africaines et occidentales. Malheureusement, les premières sont passe de disparaitre au profit des secondes. Une triste réalité que le conférencier a n'a pas manqué de rappeler. Le directeur régional de la culture et de la francophonie Goué Bi Flan Mathias a pour sa part tiré sur la sonnette d'alarme quant à l'avenir de cette prestigieuse, danse véritable identité de ce peuple. Aussi, le premier responsable de la culture et la francophonie a t il plaidé pour la sauvegarde du Zaouli. Faut il le rappeler, la Zaouli de Tibeta, à Bouaflé chef lieu de la région de la Marahoué est inscrit au patrimoine de l'UNESCO. Toute chose qui démontre l'importance de cette valeur culturelle gourou. D'où la nécessité de la sauvegarder pour les générations futures.

Le centre culturel Dibi Koffi Charles qui a abrité les festivités, a refusé du monde. Ils sont venus de partout à travers toute la Côte d'Ivoire pour s'abreuver de leur culture en ce qui concerne les fils et filles et d'enrichir leur bagage culturel pour ce qui est des autres participants non originaires de la région. Danses, chants, faits de société, jeux etc ont meublé ce festival.

Occasion pour le commissaire général du festival des arts de la culture et du tourisme de Zuenoula, Issouf Touré de traduire son satisfecit pour cette seconde édition. Car à l'en croire, elle a tenu toutes ses promesses. Il a par ailleurs demandé à la population de continuer à faire confiance à son équipe et lui quant à la promotion et la vulgarisation de la culture gouro. Cette deuxième édition a été présidée par la direction régionale de la femme, la famille et de l'enfant à l'ouverture.


Louh Bertin

Content created and supplied by: DiomandéLouhBertin (via Opera News )

Zaouli

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires