Sign in
Download Opera News App

 

 

L'ONU lâche t-elle les militaires ivoiriens avec la reprise des rotations de la MINUSMA au Mali ?

Si l'annonce de la reprise des rotations militaires du contingent de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation du Mali (MINUSMA) avait laissé augurer d'un dénouement imminent dans l'épisode des 49 militaires ivoiriens arrêtés au Mali, les espoirs vont être douchés par l'écrou et l'inculpation de ces derniers. Dans le silence assourdissant des Nations Unies.


Arrêtés à Bamako à leur descente d'avion, les 49 soldats de l'armée ivoirienne avait d'abord été présentés comme des mercenaires, avant que leur participation à la MINUSMA soit établie. Dès lors, même si la junte malienne avait dénoncé le manque de réactivité des autorités ivoiriennes au début de la crise, l'on s'attendait à leur libération sans délai. Loin s'en faut, car c'est plutôt à un ballet de médiateur et à de supposées conditions de libération que l'on va assister.

Après plusieurs semaines de détention, les militaires ivoiriens seront finalement inculpés pour "tentative d'atteinte à la sûreté de l'Etat" et mis sous mandat de dépôt. Pendant ce temps, le junte malienne annonce la reprise des rotations de la MINUSMA à partir de ce lundi 15 Août.

Si depuis l'avènement de cet imbroglio militaro politique le silence des Nations Unies laissait songeur, elle l'est davantage avec les dernières évolutions dans l'affaire. Comment l'ONU peut-elle accepter la reprise des rotations pendant que certains militaires supposés participer aux opérations de la MINUSMA sont accusés de mercenariat ? N'est ce pas là une forme de reniement de ces soldats ? Un état, aussi souverain soit-il, peut-il mettre aux arrêts des soldats de la paix sans être inquiété ?

Apparemment, toute la lumière n'a pas été faite sur cette affaire et les zones d'ombres persistantes méritent un éclairage onusien. Car cette reprise de collaboration entre la junte et la MINUSMA s'apparente à pactiser avec le bourreau.

Content created and supplied by: Donald_TK (via Opera News )

MINUSMA Mali Nations Unies

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires