Sign in
Download Opera News App

 

 

Saison pluvieuses et risques d’éboulement : L’APDH prévient et interpelle l’Etat !

La Côte d’Ivoire est de plain-pied dans une saison pluvieuse sans précédent. En témoigne les nombreux dégâts et autres morts dénombrés ces jours-ci. Etant donné que cette mauvaise passe ne s’arrêtera pas de sitôt, selon les prévisions météorologiques, l’organisation action pour la protection des droits de l’homme (APDH) a, dans un communiqué dont nous avons eu copie interpellé le gouvernement Ivoirien. Elle a, par ailleurs demandé à l’Etat à agir rapidement en accélérant le processus de déguerpissement des zones à risque pour éviter d’autres catastrophes et pertes en vies humaines. Ci-dessous ledit communiqué…

 

Déclaration de l’APDH relative aux risques d’éboulement de terrain en saison pluvieuse.

 L’APDH a appris avec regret par voie de presse les dégâts occasionnés par les pluies diluviennes dans la capitale économique. En effet, dans la nuit du mercredi à jeudi, la commune d’Attecoubé précisément le quartier Mossikro a essuyé les murs des éboulements de terrain provoqués par ces pluies avec à la clé huit (8) victimes dont six (6) décès.

 L’APDH note que le gouvernement par le biais du ministère de l’hydraulique, de l’assainissement et de la salubrité a sillonné certaines communes d’Abidjan pour répertorier les zones à risques à l’effet de procéder à leurs déguerpissements et se félicite de cette initiative anticipative.

 

Pourtant, il est loisible d’observer que certaines de ces zones demeurent toujours habitées alors que la Société d'Exploitation et de Développement Aéroportuaire, Aéronautique et Météorologique de Côte d'Ivoire (Sodexam), annonce des pluies excédentaires sur les zones du Sud et du Nord-ouest.

 

C’est pourquoi l’APDH s’inquiète de la sécurité des personnes et des biens dans les zones à risques, mais aussi de la situation des populations déguerpies des quartiers Houphouët Boigny 1 & 2 de Koumassi dont certains n’ont pas encore pu intégrer une famille d’accueil et vivent sous des bâches en cette saison pluvieuse.

 

L’APDH rappelle que le droit au logement est un droit important et fait partie des droits de la 2ème génération c’est-à-dire des droits économiques, sociaux et culturels dont l’Etat est le principal débiteur.

 

A cet effet, l’APDH

 

Témoigne sa compassion aux familles éplorées d’Attécoubé.

 

Encourage le gouvernement à accélérer le processus de déguerpissement des zones à risques en vue d’épargner les vies humaines en cette saison des pluies.

L’encourage à accentuer la campagne médiatique pour attirer l’attention des populations sur les dangers qu’elles encourent en restant dans ces zones.

L’encourage à redynamiser la sensibilisation des populations à quitter les zones concernées

L’encourage à reloger de façon convenable des populations des zones à risques ainsi que celles des quartiers Houphouët Boigny 1& 2 de Koumassi.

 

Fait à Abidjan Juin 2022.

La présidente

 

Content created and supplied by: Patrick-Méka (via Opera News )

APDH Etat

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires