Sign in
Download Opera News App

 

 

Alphonse Douati/ Ce que ses ex-collaborateurs pensent de lui !

L’auditorium de la Caistab a servi de cadre à une cérémonie d’hommage au defunt ministre Alphonse Douati, ancien ministre de l’Agriculture, disparu le 30 janvier 2022. C’était ce lundi 25 juillet 2022.

Cette cérémonie a été marquée par la présence  du docteur Kouamé Atta  représentant Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre de l’Agriculture et du Développement durable. Le représentant du ministre de l’Agriculture a salué les qualités de l’illustre disparu : «  Un baobab s’est couché le 30 janvier 2022. Nous sommes présents pour te dire Adieu. Nous nous souvenons de toi comme un homme de toi. La Côte d’Ivoire est fière de toi. Tu laisses un vide. Ton départ laissé un vide immense ».

Sa fille Ange-Maryse Douati, la benjamine de la famille n’a pas manqué de rappeler le grand vide que la disparition de son père constitue. Nonobstant cette douleur, elle et sa famille sont déterminées à rester digne.

Pour Docteur N’guessan Yapo, qui a été l’un des plus proches collaborateurs, le ministre Douati était un homme qui aimait le travail : «  Le ministre Douati m’a permis d’aller faire mes études aux Etats-Unis. Il était constamment à la recherche de ceux qui pouvaient faire son travail. C’était un homme de convictions et qui aimait relever les défis. Il a fait et guidé de nombreux jeunes ».

Docteur Konan Banny a également en avant les qualités humaines du défunt ministre : « Il m’a nommé chef de projets intégrés et de ranchs. Le ministre Douati m’a permis de me forger une carapace et j’ai accompli ma mission qu’il m’avait confiée. Il m’a dit qu’il choisissait ses collaborateurs en fonction de leurs qualités et non de leur coloration ethnique et politique. Merci au ministre Douati de m’avoir donné ma chance. Merci pour m’avoir permis de réaliser mon rêve. Merci d’avoir donné la chance aux jeunes Ivoiriens sans expériences. Merci à sa famille ».


Quant à Docteur Djomo qui a été son directeur de Cabinet, il a révélé avoir rencontré le ministre Douati dans les années 70. : « Je l’ai connu en Belgique dans les années 70 en Belgique où nous avons fait nos études. Nos chemins se sont croisés à nouveau dans la vie professionnelle. Le ministre Douati a été un homme qui aimait le travail bien fait et qui aimait l’homme »

Mme Mellet Léontine, chef du secrétariat particulier du ministre Douati ne dira pas autre chose : « Docteur Douati était mon petit. En plus de notre collaboration, il était un homme social et humble. Il rendait service à tout le monde sans discrimination. Lorsque j’ai perdu ma mère, il m’a aidé à l’enterrer dignement. Il a mobilisé tous ses collaborateurs pour m’accompagner »

Selon Docteur Nandji Danielle, une autre de ses ex-collaboratrices, le ministre Douati croyait toujours en les capacités de ses collaborateurs qu’il nommait. « Le ministre Douati m’a permis de me former aux statistiques à l’école nationale des statistiques appliquées d'Abidjan. Après ma formation, il m’a envoyé à la direction de l’abattoir de Port-Bouët. Il m’a toujours encouragée dans l’exercice de ma mission. Il croyait fermement en mes capacités. Il a toujours choisi des personnes en qui il avait confiance pour accomplir leurs missions. Papa, vas en paix. Tes ex-collaborateurs sont fiers de toi. Merci pour tout. »

P. Méka

Content created and supplied by: Patrick-Méka (via Opera News )

alphonse douati/ ex-collaborateurs pensent

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires