Sign in
Download Opera News App

 

 

4 jeunes officiers responsables de 4 Pustchs en moins d'un an en Afrique

Son visage et son nom étaient encore inconnus du grand public il y a quelques jours. Le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba est brusquement sorti de l'anonymat. Et pour cause, le jeune officier de 41 ans est le nouvel homme fort du pays, après le pustch militaire qui a emporté l'ex président Burkinabé, Roch Marc Christian Kaboré. Avec ce coup de force, Paul-Henri Sandaogo est le quatrième jeune officier à perpétrer un coup d'État en Afrique en moins d'un an qui a commencé au Mali.

Les premiers coups de force sont venus du Mali avec le double pustch perpétré par le jeune colonel Assimi Goïta entre mai 2020 et Août 2021. Avant de devenir président de la junte malienne, le colonel Assimi Goïta, 39 ans, a dirigé les forces spéciales maliennes dans le centre du Mali.

La vague de pustch est notamment passé par le Tchad en avril 2021. Là encore, un jeune général de 38 ans profite de la mort de son père pour prendre le pourvoir de façon inconstitutionnel: Mahamat Idriss Deby.

En Guinée, un autre jeune officier militaire s'est installé aux affaires par coup d'État. Le 5 septembre dernier, le Colonel Mamady Doumbouya, 41 ans, renversait le régime du vieux président Alpha Condé. Le jeune officier Guinéen avait à sa charge le commandement des forces spéciales avant de mener son pustch.

Content created and supplied by: Kouiti (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires