Sign in
Download Opera News App

 

 

CAN 2021 / Victoire des Eléphants sur l’Algérie : les rues de Divo envahies par des foules en liesse

Les Ivoiriens ont célébré la victoire sur l'Algérie


Ce jeudi 20 janvier 2022 n’est pas une date anodine pour les Divolais. La victoire des éléphants sur les Algériens a été célébrée dans la liesse totale. Dès le coup de sifflet final, l’ensemble des artères de la cité des panthères ont été prises d’assaut par une foule incontrôlable. Criant, courant et dansant, les jeunes filles et jeunes garçons ont ainsi animé les artères de la ville jusqu’à la tombée de la nuit. Les motards qui, d’habitude, sont réprimandés et même haïs pour leur vitesse et les nombreux accidents qu’ils provoquent, étaient aujourd’hui salués et encouragés dans leurs tours de voltige à haut risque. Cabrant des motos sur lesquelles ils sont à deux ou trois, tournoyant sur place en laissant derrière eux des nuages de poussière ou des sillons sur

La joie incontrôlée


le goudron frais de la ville, ils arrachent des applaudissements et des cris de joie à la foule compacte qui est amassée aux abords des voies.


« C’est gâté aujourd’hui dans les maquis. Les cannettes et les bouteilles vont mourir », nous crie le jeune Bawa Armel. Selon lui, cette victoire était inespérée parce qu’il n’a jamais vu la Côte d’Ivoire battre l’Algérie. « Pour moi, c’est la première fois et ma joie est grande », ajoute-t-il. Immédiatement, il se fond dans un groupe de fêtards et reprend sa course et ses cris.

Les motards ont fait le spectacle


Bakayoko Ibrahim, lui, habite le quartier Jérusalem. Il s’est retrouvé à Bada en manifestant sa joie dans les rues en compagnie d’autres Ivoiriens heureux. Peu importe s’ils se connaissent ou pas. « Je suis satisfait, heureux ! On a battu l’Algérie et j’en suis fier », soutient-il.

La clameur de la foule et les coups de klaxon stridents sont perceptibles de très loin. Difficile pour les piétons et les conducteurs de véhicule de se frayer un chemin dans la foule en liesse. Aucun spectateur, pour une fois, ne s’inquiète d’un quelconque accident. L’insouciante s’est emparée des habitants de Divo. Et les maquis avaient déjà fait de bons chiffres d'affaires pendant le match puisque pour s’asseoir et profiter de leurs écrans géants, il fallait consommer. Cette nuit sera encore plus chaude. Kouakou Kouassi Edouard ne cache pas sa joie. « Je suis très content. Même si la Côte d’Ivoire ne remporte pas cette coupe, le fait d’avoir éliminé l’Algérie me met en joie. Je suis très content aujourd’hui », déclare-t-il en se promettant une soirée spéciale.

Paul D. Tayoro

Content created and supplied by: Paul-D-Tayoro (via Opera News )

can divo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires