Sign in
Download Opera News App

 

 

Réconciliation et retour définitif de la paix / Simon Doho : « voici les batailles à gagner... »

Henri Konan Bédié, Alassane Ouattara, Laurent Gbagbo au Palais présidentiel le 14 juillet 2022


Le Président du groupe parlementaire du PDCI-RDA, l’honorable Simon Doho a parrainé, ce samedi 13 août 2022, la rentrée politique de la délégation de son parti aux Toits-Rouge de Yopougon. Il a profité de sa prise de parole à la place Ficgayo pour lancer un appel aux Ivoiriens.

C’est en présence des militants et sympathisants de son parti qu’il est revenu sur la question de la réconciliation qui polarise l’attention de l’ensemble des Ivoiriens depuis les crises meurtrières que la Côte d’Ivoire a traversé. Depuis la rencontre des trois grands leaders le 14 juillet dernier à la célébration de la date anniversaire de la Côte d’Ivoire le 7 août à Yamoussoukro en passant par le discours du Président de la République le 6 août, les Ivoiriens étaient suspendus aux lèvres des acteurs politiques majeurs du pays. Au final, diverses opinions exprimées font apparaître des désaccords.

Pour l’honorable Simon Doho, il faut que chaque ivoirien s’investisse véritablement dans la réconciliation et la paix. « (…) Les batailles à gagner sont celles qui nous conduisent à travailler ensemble à une répartition plus juste des richesses de notre pays sur l’ensemble du territoire national. Les batailles à gagner sont celles du progrès pour tous et du bonheur pour chacun dans la paix et la concorde. Les batailles à gagner sont celles de la résolution de manière durable de tous les problèmes vitaux qui se posent chaque jour à nos populations comme l’a indiqué le Président Bédié dans son discours à la nation du 5 Août dernier à l’occasion de la célébration du soixante deuxième anniversaire de l’indépendance de notre pays », a-t-il rappelé.

L'honorable Simon Doho, Président du Groupe parlementaire du PDCI-RDA

Le Président du groupe parlementaire du PDCI-RDA a identifié entre autres, « le chômage des jeunes, la pauvreté de nos populations dans les campagnes qui encore à 60%, le faible niveau de production agricole qui contribue fortement à la cherté de la vie, le faible niveau de revenu réel des producteurs de matières premières dont le cacao, les problèmes du foncier rural, la préservation de nos eaux et forêts face à un orpaillage clandestin destructeur », avant de poursuivre.

 « Les batailles à gagner sont celles de l’éducation et la santé, domaines dans lesquels selon le diagnostic du Ministère du Plan et du développement. Notre pays se retrouve derrière les pays de l’Afrique subsaharienne : l’espérance de vie 54,7 ans contre 61,2 ans pour l’ensemble des pays de l’Afrique subsaharienne ; pour l’éducation, nous connaissons et vivons tous le niveau catastrophique de nos enfants. Chez moi à Bangolo le taux de réussite au baccalauréat est de 14 % ». 

« N’ayons craintes tous les sujets qui ont été mis sur la table du dialogue entre les trois grands, toutes ces questions qui fragilisent le grand potentiel de notre nation trouverons de vrais solutions. Ces solutions nous allons les construire ensemble à force de détermination, de foi active. Ensemble et seulement ensemble comme dit le Président Bédié », a conclu Simon Doho, rappelant.

 

Saint-Claver Oula

Content created and supplied by: Saint_Claver_Oula (via Opera News )

batailles définitif gagner... réconciliation

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires