Sign in
Download Opera News App

 

 

Le chef Tapé Doh Lucien repose éternellement en paix à Brokoua

Tout le canton Bagoue s’est réuni ce samedi 21 mai 2022 à Brokoua, dans le département d’Issia, pour dire l’ultime adieux à son ex-chef, Tapé Doh Lucien. Parti dans le ventre de la nuit le 25 février dernier, il a été inhumé dans son village natal. 

  

Tapé Doh Lucien aura parcouru 409 kilomètres pour avoir finalement le repos éternel. 400 kilomètres d’Abidjan à Issia auxquels viennent s’ajouter les 9 kilomètres pour rallier Brokoua. Arrivée la veille au chef-lieu de département, c’est ce samedi matin que la dépouille de l’ex-chef de canton Bagoue a été transportée dans son village natal pour l’ultime séparation. 

Il y avait foule à la place publique au centre de laquelle le cercueil contenant le corps du défunt est exposé. 7 bâches sont dressées pour donner de l’ombre mais elles sont vites débordées par les populations et autres officiels. Tout le corps préfectoral est présent. Des chants et danses entretiennent l’assistance. Cependant, des pleurs et des cris viennent par moments casser le rythme. La douleur est grande, très grande même et l’atmosphère lourde. La cérémonie d’adieux débutent avec plusieurs oraisons funèbres.

Les chefs du département se souviennent encore de celui sur qui ils ont jeté leur dévolu en novembre 2017. Choix entériné par le préfet de région, le 2 février 2018. Il sera investi par la suite le 17 août de la même année. 9 ans donc d’exercice à la tête du canton Bagoue. Il a marqué positivement les uns et les autres. Et les mots pour le dire sont légion et empreints de sagesse.

La famille avec à sa tête ses enfants, quant à elle, garde en mémoire le père. Olivier Tapé, au nom de ses frères et sœurs, la voix étreint par l’émotion, a rappelé la grandeur de l’homme. Il est revenu sur la générosité de son géniteur à l’égard de tous et leur fierté d’être ses progénitures. Il a promis conserver intacte la mémoire de son père.

Une messe de requiem, tenue sur place, a permis au père Bonaventure Tiens-Bandé de la paroisse Saint Pierre de Boguedia de recommander l’âme du défunt à Dieu. Un don du ministre Mamadou Touré de 3 millions FCFA est fait à la famille. Il est 15 heures, Tapé Doh Lucien est conduit dans sa dernière demeure, escorté par une foule immense. Il dort désormais du sommeil éternel sur la terre de ses ancêtres.  

Une incompréhension a perturbé la cérémonie d’adieu 

Avant l’étape de la séparation définitive avec l’illustre disparu, un incident a failli empêcher le début de la cérémonie. Le cortège transportant la dépouille a été bloqué par les jeunes du village. Ces derniers reprochaient au comité d’organisation des obsèques de ne pas les avoir  associés. Mais encore, ils auraient voulu organiser une veillée avec le corps de leur ‘’ papa ‘’ avant son enterrement. Pour réparer cet impair, selon eux, la somme de 174 000 est réclamée. Afin de calmer les esprits, le comité d’organisation dirigé par Raphaël Lakpé répond favorablement à leur exigence. Le cortège a enfin pu continuer sa chemin.

Toutefois, le président a tenu à faire des éclaircissements au cours de la cérémonie. Après s’être indigné du comportement des jeunes gens, il a rappelé que la chefferie du village a été associée à toutes les étapes des obsèques. Elle a pris part à toutes les concertations et réunions à cet effet. Par conséquent, le programme établi a bénéficié de l’assentiment des chefs de Brokoua. Il s’agit donc d’une incompréhension et d’un manque de communication entre les jeunes et les chefs. Par ailleurs, Raphaël Lakpé a eu des mots de remerciement à l’endroit de tous. Il a exprimé sa reconnaissance à tous ceux qui ont contribué à l’organisation des obsèques.

 Franck Kouassi, envoyé spécial  

Content created and supplied by: Franck_K (via Opera News )

Brokoua Tapé Doh Lucien

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires