Sign in
Download Opera News App

 

 

Burkina Faso/Coup d'État contre Roch Kaboré : que dit la CEDEAO ?


La situation politique en Afrique de l' Ouest devient de plus en plus préoccupante. En effet, la zone CEDEAO (Communauté Économique des États de l' Afrique de l' Ouest) a enregistré quatre coups d' État militaires en l' espace de 18 mois. Il s' agit notamment des coups d' État d' Août 2020 et de Mai 2021 au Mali, celui du 5 Septembre en Guinée Conakry puis ce Lundi 24 Janvier 2022, le Burkina Faso vient de prendre part à ce " dîner militaire" qui a occasionné l' arrestation et la chute du président " diesel" , Roch Marc Christian Kaboré. Ce désaccord militaire éclaté au Burkina Faso depuis le Dimanche 23 Janvier dernier a été attentivement suivi par les dirigeants de la CEDEAO. Que dit l' organisation Ouest- africaine?

Le président Ghanéenne Nana Akufo- Addo, par ailleurs président en exercice de la CEDEAO et ses homologues chefs d' État et de gouvernement ont été troublé par la réaction des militaires du Faso. En clair, au lendemain de sa chute, le président Roch Marc Kaboré, par ailleurs président en exercice de l' Union Économique et Monétaire Ouest- africaine (UEMOA) a rédigé une lettre de démission. Cette démission du président des " hommes intègres" a été autrement interprété par les dirigeants de la CEDEAO. Le président de la commission de la CEDEAO a donc livré un communiqué ce Mardi 25 janvier 2022 face à cette question.

Les causes immédiates de la chute du président Roch Kaboré.

Vue la recrudescence des attentats attribués aux groupes armés l' État Islamique et Al- Qaïda, l' opposition Burkinabè a appelé le Mardi 09 Novembre 2021 le président Roch Marc Christian Kaboré à une prise de mesures adéquates pouvant enrayer le fléau au risque de descendre dans les rues et réclamer sa démission. Après cette mise en garde faite par monsieur Eddie Komboïgo, chef de file de l' opposition Burkinabè, la ville d' Inata (ville située au Nord du Burkina Faso) a été dans un scandale terroriste le Dimanche 14 Novembre de la même année dans lequel environ 53 gendarmes ont été horriblement tué. La population est donc descendue dans la rue pour réclamer la démission pure et simple du président Roch Kaboré le mardi 15 Novembre.

La dégradation de la situation sécuritaire a même été au cœur de la création du mouvement populaire " Sauvons le Burkina" qui s' est fait sentir le 27 Novembre dernier pendant la marche pacifique destinée à réclamer toujours la démission du président Burkinabé. Toutes ces protestations ont abouti à la démission du premier ministre Burkinabé Dabiré Christophe Marie- Joseph le mercredi 08 Décembre 2021. Après la démission du chef du gouvernement Dabiré, monsieur Lassina Zerbo a été sollicité le Vendredi 10 Décembre dernier par le président Roch Kaboré pour administrer le gouvernement burkinabé. Depuis son arrivée à la tête du gouvernement, Lassina Zerbo ne cesse d' annoncer des plans et stratégies de lutte contre le terrorisme. Malgré tous ces efforts du gouvernement, les attentats se poursuivent. D' où le désaccord entre le lieutenant- colonel Sandaogo Damiba, par ailleurs chef de putsch et le pouvoir en place ayant occasionné la chute du régime du président Roch Marc Christian Kaboré ce Lundi 24 Janvier 2022.

Le communiqué du capitaine Kader Ouédraogo.

Ce Lundi 24 Janvier 2022, le capitaine Kader Ouédraogo s' est présenté à la télévision nationale du Burkina Faso entouré d' une quinzaine de militaires et a annoncé la fin du règne du président Roch Marc Christian Kaboré. Celui- ci a fait savoir que l' arrestation du président Burkinabé est le lien de causalité de la dégradation continue de la situation sécuritaire et le manque de moyens adéquats pour la lutte contre l' insécurité. Il a également précisé que la mauvaise gouvernance est bien évidemment à la base de cette intervention militaire. Les militaires ont procédé par la dissolution de la constitution Burkinabé et par la fermeture des frontières tout en promettant un retour à l' ordre constitutionnel dans un délai raisonnable.

Face à ce bras de fer militaire ayant occasionné la chute du régime du président Roch Kaboré, la CEDEAO est sorti de sa réserve et a promis un sommet extraordinaire dans les prochains jours. La CEDEAO a " fermement condamné ce coup de force des militaires qui marque un recul démocratique majeur pour le Burkina Faso" . Dans un communiqué rendu public ce Mardi 25 janvier, monsieur Jean Claude Brou Kouassi, par ailleurs président de la commission de la CEDEAO a précisé que " la CEDEAO a suivi avec une grande préoccupation la situation au Burkina. La démission du président Roch Marc Kaboré a été obtenu sous la menace. Suite à ce coup d' État, un sommet extraordinaire est prévu dans les prochains jours. "


PeoPolitique

Content created and supplied by: Peopolitique (via Opera News )

Burkina Faso CEDEAO

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires