Sign in
Download Opera News App

 

 

Worofla : à la rencontre de dame Néké Bamba et ''les enfants de coucouman Yamonzo''

En marge de la session ordinaire du Conseil Régional du Worodougou tenue le samedi 25 juin 2022 dans la Sous-préfecture de Worofla, Département de Séguéla, nous avons été surpris de voir, assis sous une bâche à eux seuls, une vieille dame entourée d'une soixantaine d'enfants. L'une portant une pancarte sur laquelle était écrit ''les enfants de coucouman Yamonzo''. Que pourrait susciter cette présence inhabituelle aux précédentes rencontres du Conseil Régional du Worodougou ? Cette interrogation nous a taraudé les méninges au point de nous conduire en savoir plus.

Et bien, il s'agit de maman Néké Bamba connue sous le sobriquet de ''Coucouman''. En effet, depuis 2005, Coucouman a recueilli dans sa modeste maison de son village Yamonzo, à 4 kilomètres du chef-lieu de la Sous-préfecture de Worofla, des orphelins et des enfants abandonnés par leurs géniteurs ou génitrices du fait des crises socio-militaires, de la prostitution liée à l'orpaillage clandestin et surtout des grossesses de jeunes filles élèves. Avec ses maigres moyens, elle leur assure nourriture, santé, vêtements et scolarité.

<<Par moment, certains parents, lors des travaux champêtres, viennent me confier leurs enfants avec des vivres. Également, des personnes de bonne volonté nous font des dons en nature ou en numéraire pour m'aider dans cette œuvre caritative>> nous a confié maman Coucouman. Mais vue l'insuffisance des besoins pour les 63 pensionnaires vulnérables à sa charge aujourd'hui, la vieille dame d'un peu plus de soixante dix ans, Néké Bamba appelle à l'aide. Âmes sensibles, manifestez-vous par le canal du service social du Conseil Régional du Worodougou.

ANGRA Lazare

Content created and supplied by: ANGRALazare (via Opera News )

néké bamba worodougou

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires