Sign in
Download Opera News App

 

 

Bouaflé : Le maire Azi Serge Koffi en "guerre" contre l’insalubrité dans sa commune

Le premier magistrat de la commune de Bouaflé, AZI Serge Koffi (ASK), a exprimé son engagement à lutter contre l’insalubrité dans sa localité, en débarrassant la ville des ordures ménagères. La mairie à l’assaut des dépôts sauvages d’ordures de la ville.

«Avec l’aide de la jeunesse communale et la sensibilisation que nous ferons auprès des populations sur la nécessité de jeter les ordures dans les poubelles apprêtées à cet effet, nous espérons améliorer le degré de salubrité de la ville», a déclaré le maire.

M. AZI a fait cette déclaration, à la faveur de la première session du conseil municipal, au titre de 2022, à la salle de mariage Diby Béatrice de la mairie de Bouaflé, en présence des autorités administratives et villageoises.

Le préfet de région, préfet du département de Bouaflé, M. Gonbagui Gueu Georges, a souhaité que les abords des voies express, la voie de contournement, au niveau de l’emplacement des grands magasins et même des habitations de Bouaflé bondés par les ordures, soit nettoyés «pour garder l’image de notre commune et la santé des populations ».

Le maire de la commune de Bouaflé, M. Aziz Serge Koffi et son équipe ont déployé la grosse artillerie contre les dépôts sauvages d’ordures ménagères, depuis le quartier Gropeni de la ville, le vendredi 12 Août 2022, à la satisfaction des riverains de ce site et des habitants.

Cette action d’assainissement et de salubrité, accompagnée d’une sensibilisation des populations, vise l’implication dynamique de toutes les communautés dans la lutte contre l’insalubrité. Une chargeuse et quatre (4) camions à benne ont été utilisés pour l’enlèvement des ordures des dépôts sauvages, un site jouxtant le grand caniveau, entre les quartiers Dioulabougou et Koko de la ville.

“Nous disons grand merci au maire ASK et à son équipe pour cette action à la fois de santé et de salubrité publiques. On n’arrivait plus à respirer ici”, a déclaré une habitante du quartier Koko, Mme Gossé Adjo Chantale.

Un habitant de Dioulabougou, Diarrassouba Amara, âge de 63 ans, a souhaité une sensibilisation accrue des populations afin que celles-ci s’impliquent dans la surveillance des bacs à ordures, la lutte contre les dépôts sauvages d’ordures, la collecte régulière des déchets par le service technique de la mairie afin de rendre la ville propre et coquette.

“La salubrité d’un quartier ou d’une ville est l’affaire de tous. Elle est avant tout une question d’éducation et de sensibilisation”, a martelé cet habitant.


Guillaume Kouamé, correspondant régional

Content created and supplied by: Africanewsquick.net (via Opera News )

bouaflé serge koffi ask

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires