Sign in
Download Opera News App

 

 

Bloléquin: 2 frères dont 1 Pasteur, tués à Guéya, leurs corps abandonnés dans la brousse

Le Commissariat de Police de Bloléquin a ouvert une enquête pour démêler cet écheveau.

Le village de Guéya, situé à 4 km de Bloléquin, est en émoi depuis le jeudi dernier. Et pour cause ! Deux frères de cette communauté villageoise ont été sauvagement abattus par des inconnus et leurs corps laissés dans la broussaille près du village. Les victimes répondent au nom de Oulai Richard, âgé de 50 ans et Oulai Gnonssia Jean Raphaël, 54 ans, Pasteur de l'église MID de Gueya. Tous deux de nationalité ivoirienne et domiciliés dans ledit village. L'information nous a été rapportée par des sources sécuritaires contactés sur place et confirmée par plusieurs habitants joints au téléphone, ce samedi.

Le meurtre des frères Oulai a été éventé grâce à un coup de fil du chef du village de Guéya au Commissariat de Police de la ville, ce Jeudi 19 Mai 2022, aux environs de 07 heures du matin. L'autorité traditionnelle informait l'autorité sécuritaire de la découverte, tôt ce matin-là, du corps de deux (02) de ses administrés dans la brousse à 01 km de son village.

Le Médecin-chef de l'hôpital Général de Bloléquin a participé au constatations (image d'archives).

Le Commissaire de Police envoie immédiatement une équipe à Guéya pour s'enquérir de la situation. Les policiers sont conduits sur les lieux du crime par un collaborateur du chef du village. Le Médecin-chef de l'hôpital Général de Bloléquin, Dr Kouamé, est également de la mission, pour les besoins de la cause.

Parvenus au lieu dit, nous confirment nos sources, le constat est vite fait. L'équipe trouve deux corps sans vie, couchés sur le dos, tous habillés. Le premier (Oulai Richard) présente une ouverture par chevrotine au niveau de l'épaule droite et des blessures au niveau de la cuisse et des parties génitales. Quant au second, le Pasteur (Oulai Gnonssia Jean Raphaël), il a été taillardé à la machette à plusieurs endroits du corps (à la tête, au cou, au dos et à la cuisse).

Les fins limiers du Commissariat de Police de Bloléquin ont fouillé les alentours à la recherche d'indices à même d'élucider ce crime. Les recherches se poursuivent toujours.

Image d’illustration/C'est grâce à l'appel du chef du village que les policiers se sont rendus sur les lieux du crime.

Le Sous-Préfet de Bloléquin et un adjoint au Maire de Bloléquin étaient également sur les lieux. Afin de parer et contenir d'éventuels débordements et échauffourées, les responsables sécuritaires de la ville ont mobilisé une équipe conjointe de FDS composée d'éléments de la Police et de la Gendarmerie locales.

Un compte rendu a été fait au Substitut Résident du Procureur près le Tribunal de Guiglo. Qui a instruit les Officiers de Police Judiciaire (OPJ) de remettre les différents corps à la famille.

La présence des FDS a permis de maintenir le calme à Guéya (image d'archives).

Une enquête reste ouverte et permettra de situer les responsabilités sur ce crime crapuleux.

Nos sincères condoléances à la famille éplorée et à la communauté villageoise de Guéya.

Patrick_Russel

Content created and supplied by: Patrick_Russel (via Opera News )

guéya oulai richard

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires