Sign in
Download Opera News App

 

 

Docteurs non recrutés : quand les chiffres accablent Adama Diawara (opinion)

Adama Diawara, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

La crise des docteurs non recrutés éclatée en octobre 2021 entre le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et le Collectif des docteurs non recrutés a permis à l'opinion nationale et internationale de s'imprégner des contours d'un recrutement au poste d'assistants en Côte d'Ivoire. Même si les épisodes ayant favorisé ce dévoilement brutal du " bois sacré " qu'est la procédure de recrutement dans nos universités, surtout avec les preuves d'irrégularités relevées par le Collectif lors de sa Conférence de presse le mois dernier, force est de constater que cela a levé un coin de voile sur l'injustice dont sont victimes les postulants à ces postes.

Chronogramme et postes à pouvoir lancés par le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

Comment comprendre que le chiffre 256, devenu par la suite 252 a pu se transformer subitement en 610 pour le recrutement de l'année 2021 ? Sinon par quelle alchimie le recrutement de 2020 devienne un recrutement plein d'août 2021?

Tableau récapitulatif de la session de recrutement d'octobre 2021.

Des questions qui taraudent l'esprit des ivoiriens et non des moindres. L'on serait curieux de savoir, en jetant un coup d'oeil sur le tableau récapitulatif de la session de recrutement d'octobre 2021, pourquoi le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Adama Diawara s’est-il entêté dans une crise où les chiffres sont accablants ? Serait-ce un complot au sommet de l'Etat et que M. Adama Diawara ne serait que l'exécutant d'un plan machiavélique ?


FatouDeMam

Content created and supplied by: FatouDeMam (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires