Sign in
Download Opera News App

 

 

Charlène Brou, la ''Miss René Caillé'' débarque sur un plateau télé pour rétablir la vérité

Tous les moyens semblent bons pour se disculper d'un mensonge, d'une calomnie ou d'une diffamation. Charlène Brou a présenté les preuves de son innocence sur un plateau télé.

En effet, Charlène Brou a été l'objet de diffamation sur les réseaux sociaux ces dernières semaines. Selon les rumeurs, elle aurait falsifié son âge pour pouvoir participer à la présélection du concours ''Miss Côte d'Ivoire'' organisé par le COMICI. De 26 ans, elle serait passée à 21 ans. La supercherie découverte, elle aurait été disqualifiée tout simplement par le Comité, selon les rumeurs.

La concernée elle-même a choisi le canal de l'émission ''Yvidero Show'' sur la chaîne NCI, pour démentir ces informations et apporter les preuves de son innocence. Elle a donc débarqué avec ce qu'on pourrait appeler un dossier en ''béton'', composé de son extrait d'acte de naissance, son certificat de nationalité, son diplôme de BTS et autres. Sur ces documents, elle est bien née en Février 1998. Elle a donc 24 ans.

Selon Charlène, elle ne s'est jamais présentée au concours avec l'âge de 21 ans. ''Je ne peux pas mettre en péril mes diplômes pour une question de Miss'', se justifie-t-elle. Elle pourrait même se représenter une dernière fois l'année prochaine, car l'âge limite est de 25 ans révolus. Mais, cette mauvaise expérience l'en a dissuadée. Surtout que ses parents ont été marqués négativement par cette histoire ''rocambolesque''. Charlène Brou avoue qu'elle a fait une dépression et le COMICI ne l'a pas soutenu dans cette période difficile.

Elle n'attendait qu'un communiqué du COMICI pour laver son honneur, mais cela ne s'est jamais produit. Raison pour laquelle, elle est intervenue sur cette chaîne télé pour dire sa part de vérité dans cette histoire où elle est désormais appelée ''Miss René Caillé'', un terme qui est attribué à tous ceux qui ont eu à retrancher quelques années sur leurs âges. Charlène Brou a aussi porté plainte contre X dans un commissariat de la place.

Avis donc à tous ceux qui continueront de polémiquer sur cette affaire. Ils seront traqués pour diffamation.

Content created and supplied by: DarymKard (via Opera News )

Charlène Brou

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires