Sign in
Download Opera News App

 

 

Abidjan-Abobo Commune : Dokui Olympe, un quartier isolé, abandonné et oublié

 

Le quartier Dokui-Olympe, non loin de l’Hôpital Militaire d’Abidjan (HMA), dans la méga-commune d’Abobo souffre énormément d’infrastructures et du mutisme coupable de la Première Autorité de la Commune. La situation s’est davantage empirée dans ces derniers jours avec ces pluies diluviennes.

Il n’y a aucun accès au quartier, la seule voie frayée par la volonté des habitants est aujourd’hui impraticable. Même les Gbaka et Taxi refusent d’entrer dans le quartier à cause du mauvais état de la route.

Lorsqu’une femme est en travail ou en cas d’urgence médicale il est très difficile de transporter la personne à l’Hôpital Militaire d’Abidjan (HMA) qui est la plus proche.  Pis, ce petit quartier ne possède aucun centre de santé  de proximité pour les premiers soins.

Dame Ouattara nous confiait :

 « Mon mari est décédé l’année dernière faute de voiture pour le transporter à HMA. Aucun taxi ne voulait entrer dans le quartier à cause de la route. Il est décédé en le transportant dans un tricycle à l’hôpital. »

Et pourtant, ce quartier honore très bien ses engagements d’impôts et taxes vis à vis de l’Etat ! Mais pourquoi en retour, l’Etat les a-t-il oubliés ?

Aucun Maire ni son Adjoint n’a foulé le sol de ce quartier depuis sa création. Peut-on diriger une commune sans la visiter pour connaitre ses préoccupations ?

Mohamed Sanogo nous avouait avec amertume :

« C’est pendant les élections qu’ils savent que nous existons. Nous sommes pour eux un bétail électoral. »

Un autre d’ajouter : 

« Nous les attendons aux prochaines échéances électorales. Nous les jeunes, allons empêcher tout candidat extérieur d’entrer dans ce quartier. Personne non plus ne quittera ce quartier pour aller voter. »

Dans l’immédiat, les habitants demandent au chef de l’Etat de leur envoyer une machine pour leur frayer une voie ou reprofiler celle qui existe déjà en y ajoutant du gravier.  

 Par ailleurs, ils sollicitent une aide urgente du Chef de l’Etat ADO pour l’obtention d’une voie bitumée et d’un hôpital proximité avant la fin de cette année 2022.

C’est le lieu interpeller le Chef de l’Etat sur la nécessité de subdiviser les méga-communes comme Abobo et Yopougon en quatre ou cinq sous-communes pour mieux les administrer. Car l’histoire nous enseigne que lorsqu’une commune est grande elle est toujours mal gouvernée.

The Traveler.

 

 

 

 

 

 

 

Content created and supplied by: kouak.kan2 (via Opera News )

abandonné abidjan-abobo commune quartier

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires