Sign in
Download Opera News App

 

 

Politique : voici ce que l'Union Africaine déplore chez les autorités de la transition malienne

L'Union Africaine a pris position par rapport à ce qui se passe au Mali et que tout le monde sait. Mais contrairement aux autres institutions, l'Union Africaine a fait la proposition d'un délai pour la transmission du pouvoir aux civils maliens.

En effet, selon rfi.fr, l’Union africaine appelle surtout les autorités maliennes à une prolongation courte de seize mois maximum. La réaction de Bamako est certainement attendue. Toujours concernant les réactions de l'Union Africaine, elle s'est aussi prononcée sur un fait qu'elle a jugé déplorable et illégal. Voici le morceau choisi tiré du site de la radio internationale :

"L’UA condamne enfin « la poursuite de l'emprisonnement » de personnalités politiques et d'anciens dirigeants maliens « par les autorités de transition », qu’elle qualifie d’« illégale », et exige leur libération".

C'est vrai.

La condamnation des anciens dignitaires du pouvoir malien ressemble à de l'arbitraire et il faut faire respecter le droit. Mais une question subsiste : l'UA a-t-elle les moyens d'imposer une telle exigence aux putschistes ?

Ce que pourrait faire l'UA en collaboration avec la CEDEAO serait, en cas de négociation, de demander la libération des prisonniers politiques comme un préalable pour la levée des sanctions. Sinon, telle que formulée, cette exigence de l'UA risque même d'irriter les autorités de la transition malienne.

Content created and supplied by: Yakouser (via Opera News )

Union Africaine

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires