Sign in
Download Opera News App

 

 

Burkina Faso : voici les raisons de la mutinerie de ce dimanche matin

Des bruits de bottes ont été enregistrés ce dimanche matin au environ de 6h30 dans la capitale burkinabé Ouagadougou. Selon plusieurs sources, cette mutinérie n'est pas liée à un coup d'État militaire, mais concerne des revendications.

Les riverains du camp Sangoulé Lamizana, le principal camp militaire de Ouagadougou, se sont réveillés par des rafales de tirs ce dimanche 23 janvier 2022. Aussi, plusieurs autres tirs ont été signalés à Kaya, base aérienne située au centre-nord du pays.

Selon le communiqué du gouvernement burkinabé de ce dimanche, ces tirs sont certes effectifs dans ces casernes, mais ils ne sont nullement liés à une quelconque prise de pouvoir de l'armée. Selon une source sécuritaire relayée par le journal panafricain Jeune Afrique, les tirs entendus au camp Sangoulé Lazimana serait liés à « une mutinérie ». « Des soldats mécontents y revendiquent plus de moyens et d’équipements dans la lutte contre le terrorisme ». Ensuite, cette source ajoute qu'il est « possible » que les soldats qui tirent au camp Lamizana « aient des liens » avec ces personnes arrêtées dans cette affaire de Coup d'État contre le président Roch Marc Kabore.

Ainsi, depuis 6 h, les tirs ont continué jusqu'à 8h. Serait-il le véritable motif de ces tirs? Qu'est ce qu'il se trame réellement derrière cette mutinérie ?

Rappelons qu'une dispersion des manifestants dans la ville de Ouagadougou avait été entreprise par les autorités locales la veille de cette mutinérie. Aussi, le camp Sangoulé Lamizana abrite par ailleurs la Maison d’arrêt et de correction des armées (Maca), où sont détenus plusieurs militaires, dont certains officiers de haut rang, comme le général Glibert Diendére, ex-chef d'État Major du président Blaise compaore. 

Source : Jeune Afrique.

Abonnez vous en cliquant sur suivre. Commentez et partagez

Content created and supplied by: Stylus (via Opera News )

burkina dimanche mutinerie raisons

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires