Sign in
Download Opera News App

 

 

Les femmes du COJEP à Mme Gbagbo: “aidez-nous à être des mamans heureuses, aidez-nous à ramener Blé”

Près d'un millier de femmes issues du Congrès Panafricain pour la Justice et l'Égalité des Peuples (COJEP) ont pris d'assaut le domicile de l'ancienne Première Dame ivoirienne et marraine du Mouvement des Générations Capables (MGC) Simone Ehivet Gbagbo, ce vendredi 28 janvier 2022. Objectif ? Demander l'aide de l'ancienne députée d'Abobo de peser tout son poids pour le retour de Charles Blé Goudé qui vit une situation assez difficile actuellement. Contrairement à son ancien codétenu, l'ancien président ivoirien, par ailleurs président du Parti des Peuples Africains Côte d'Ivoire (PPA-CI), Laurent Gbagbo de retour depuis le jeudi 17 juin 2021, en Côte d'Ivoire après dix ans d'absence, son ancien responsable de la jeunesse, Charles Blé Goudé est toujours bloqué à La Haye (Pays-Bas) où siège la Cour pénale internationale. S'il a, lui aussi, été définitivement acquitté, l'ancien ministre n'a toujours pas reçu son passeport.

De quoi attrister Madame Oula Anne Marie, présidente des Mamans Étoiles de Charles Blé Goudé, qui a déclaré ceci s'exprimant à l'épouse du président Laurent Gbagbo : « Aidez-nous à être des mamans heureuses. Il n’y a pas de plus grande joie pour une mère que de serrer contre elle son fils après tant d’années de souffrance et d’humiliation. Aidez-nous à ramener notre “Gbapêh” en Côte d’Ivoire. Votre voix a plus de force et de poids que toutes nos voix ici réunies ». Aussi, ce moment a été l'occasion pour ces Mamans Étoiles de Charles Blé Goudé de présenter leurs vœux pour cette nouvelle année.

« La situation que Blé Goudé vit actuellement n'est pas normale. Je ne suis pas la seule à penser cela. Je pense que tout le monde sait que ce n'est pas normal. Je pense que même les gens du pouvoir savent que ce n'est pas normal. (...) On a fait partir Blé Goudé très facilement, on peut le ramener tout aussi facilement. Aujourd'hui au plan juridique, il n'y a rien qui empêche son retour. Tant qu'il était en procès, on pouvait comprendre. Mais aujourd'hui, tout est fait. Ça fait un an que tout est fait. Donc le ramener, c'est simple comme bonjour. C'est pourquoi, on en parle, on insiste. Il faut ramener Blé Goudé chez lui », a lâché d'entrée, Madame Gbagbo. Puis d'estimer que le retour de l'ex ministre de la jeunesse au bercail contribuera à faire baisser la tension comme cela a été le cas lors de sa libération et aussi lors du retour du président Gbagbo en Côte d'Ivoire.

« Ensemble, nous faisons appel au gouvernement, parce que c'est lui seul qui est le problème. Il n'y a aucun autre problème. Il faut qu'il revienne au pays, où ses parents, ses frères, sœurs. Il n'est pas plus méchant qu'un autre ivoirien. Il n'y a pas de raison qu'il fasse peur à d'autres ivoiriens. Il n'y a pas de raison qu'on s'imagine qu'il est un fauteur de troubles qui viendra perturber les Ivoiriens. Et je pense que ça va emmener une bonne chute de la tension dans notre pays. Quand je suis sortie de prison, j'ai pu constater qu'il y a une bonne chute de tension dans l'atmosphère. Quand le président Laurent Gbagbo est rentré, il y a une chute de la tension. Ensemble, nous pouvons rassurer les membres du gouvernement d'aujourd'hui, que si Blé Goudé rentre, eux-mêmes constateront la chute de la tension qui existe dans la tension. Si c'est vraiment juste pour un passeport, ce n'est pas compliqué. Qu'il rentre et on passera à autre chose. Dans notre pays, il y a beaucoup de choses à faire », a-t-elle conclu.


Yannick_LAHOUA

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires