Sign in
Download Opera News App

 

 

Lutte contre le travail des enfants et la déforestation : La Côte d’Ivoire et le Ghana en colère

Dans le cadre de la seconde réunion du comité de pilotage de l’Initiative cacao, Côte d’Ivoire-Ghana, tenue à Accra, les deux pays ont décidé sur les questions de lutte contre le travail des enfants et la déforestation d’exprimer prochainement leur mécontentement à Bruxelles, devant l’Union européenne.

 

 

Le vendredi 21 Janvier 2022 s’est tenu à Accra, la seconde réunion du comité de pilotage de l’initiative cacao Côte d’Ivoire Ghana en présence du ministre de l’Agriculture et du développement rural de Côte d’Ivoire , Kobenan Kouassi Adjoumani et de son homologue, Owusu Afriyie Akoto, ministre de l’Alimentation et de l’agriculture du Ghana.

 

Cette rencontre qui a aussi vu la participation du directeur général du Conseil du Café-Cacao, Yves Koné et du chef exécutif du Ghana Cocoaboard a permis au secrétaire exécutif, l’Ivoirien Pierre Alex Assanvo, de présenter la vision et la stratégie globale de l’Initiative Cacao Côte d’Ivoire-Ghana,

 

Le comité de pilotage a également adopté le budget et la liste des membres qui doivent composer le secrétariat exécutif afin de lui permettre de mettre en route rapidement son programme d’activités 2022.

Enfin, le comité de pilotage a fait un tour d’Horizon des questions de durabilité de la filière notamment , L’accroissement de la capacité de transformation et de consommation locale du cacao, l’amélioration du revenu des producteurs grâce au différentiel de revenu décent et le plaidoyer des pays producteurs quant aux questions de lutte contre le travail des enfants et la déforestation.

 

Sur cette dernière question, la Côte d’Ivoire et le Ghana ont décidé de se faire entendre à Bruxelles face à l’Union européenne afin de présenter la réalité des faits, notamment la surenchère qui en est faite par certains ainsi que tous les efforts considérables faits par les deux pays en matière de lutte contre le travail des enfants et d’agroforesterie.

 

Rappelons qu’un des acquis majeurs de l’initiative Cacao Côte d’Ivoire-Ghana demeure l’obtention du Différentiel de revenu décent (DRD) qui est une prime de 400 dollars US par tonne versée directement aux producteurs de cacao des deux pays afin d’améliorer leur revenus.

Content created and supplied by: Eddy3 (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires