Sign in
Download Opera News App

 

 

Guerre en Ukraine / Voici les sujets qui divisent les Africains

La Russie est en train de changer la face du monde


La guerre en Ukraine dure depuis deux mois bientôt. Ses conséquences sont visibles à travers le monde entier et tout le monde se demande où elle va mener l’humanité. Cependant, les Ivoiriens n’ont pas tous la même opinion sur cette guerre. A la question de savoir si l’action de la Russie en Ukraine est bonne pour l’Afrique, les personnes que nous avons interrogées ont des réactions aussi diverses et incertaines, comme Augustin qui demande d’attendre de voir.

Guy Bernarbé Digbeu estime que « ce que la Russie fait, elle le fait pour elle-même. Que l’Afrique arrête de rêver que la Russie lui fasse du bien et que les autres lui font du mal. Cela n’a pas de sens ». Au contraire, Kablan Rodrigue Yao soutient que l’action de la Russie en Ukraine est très bonne pour l’Afrique. « Cela permet à l’Afrique d’avoir une alternative. La Russie inspire la peur à l’Occident qui se méfie maintenant, craignant que les Africains ne se tournent vers leur ennemie », déclare-t-il.

Ozi Godo se montre plus ferme dans sa réaction. « La Russie n’a pas une histoire coloniale avec l’Afrique. Au contraire, la Russie s’est toujours tenue aux côtés des Africains pendant la lutte des indépendances africaines (Angola, Congo, Mozambique, etc.) Et c’est ce qu’elle tente, aujourd’hui encore, de faire dans la lutte pour la souveraineté des Etats africains ». Selon, lui, de la traite négrière à la mainmise européenne sur l’Afrique actuelle en passant par l’esclavage, la colonisation et le néo colonialisme, « on peut dire sans hésiter que les grands malheurs historiques de l’Afrique viennent essentiellement de sa rencontre avec les Européens ». Dénonçant un « profond » racisme envers les Noirs, il reste convaincu que « les Européens n’apporteront que le malheur aux Africains. C’est pourquoi je pense, pour ma part, que la coopération des Etats de l’Afrique noire avec la Russie est une très bonne chose. C’est fer qui coupe fer ».

Il conclut pour dire que sans l’aide d’une puissance étrangère, l’Afrique ne pourra jamais se libérer toutes seule de l’emprise « néfaste et criminelle des puissances occidentales ». Le débat se poursuit. Les exemples du Mali et de la Centrafrique qui ont ouvertement décidé de faire chemin avec la Russie, reviennent plus souvent. « Vous voyez, ils sont en train de se libérer pour être véritablement indépendants », retient Ziké Pascal, étudiant.

Paul D. Tayoro

 

Content created and supplied by: Paul-D-Tayoro (via Opera News )

russie ukraine

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires