Sign in
Download Opera News App

 

 

Gagnoa/ 4e édition de la Coupe Simone Ehivet pour célébrer la paix et la réconciliation

Ramener la paix, la confiance, et réconcilier les filles et fils du Nord de la Côte d’Ivoire et leurs frères et sœurs de la région du Goh, c’est le thème principal de la 4e édition de la coupe qui porte le nom de l’ex-première dame, Simone Ehivet Gbagbo. Dont le lancement a eu récemment  lieu dans la cité du fromager.

Trente-deux (32) équipes de football dont 16 issues du quartier Dioulabougou, vont s’affronter durant un mois. Selon le parrain et initiateur de ce tournoi de football qui est à sa 4e édition, qui mieux que Simone Gbagbo, marraine du Mouvement des générations capables (MGC) peut parler de la paix et de réconciliation en Côte d’Ivoire ? « La première dame Simone Ehivet Gbagbo a subi toute sorte d’humiliation. Elle a été violentée et jetée en prison pendant plus de 7 ans. Mais à sa sortie de prison, elle a appelé à la réconciliation des filles et fils de la Côte d’Ivoire. C’est pourquoi, nous pensons qu’il est bon qu’elle vienne ici, à Gagnoa pour nous aider à nous réconcilier », a dit Alain Gouri. 

 

Pour lui, à travers le Mouvement des générations capables que Simone Ehivet Gbagbo parraine, la réconciliation sera réelle en Côte d’Ivoire. « Le MGC prône des valeurs citoyennes qui sont le moteur de la paix et de la réconciliation. Il s’agit du respect des lois républicaines, le patriotisme, le respect de la vie et de la parole donnée, de l’incorruptibilité, la loyauté, la probité, l’honnêteté, … », a-t-il renchéri en sa qualité de secrétaire national du MGC en charge de la promotion des valeurs citoyennes.

 

M. Fofana Youssouf, membre du conseil d’administration du MGC représentant la première dame Simone Gbagbo, s’est félicité de ce que cette compétition porte le nom de l’illustre fille de la Côte d’ivoire. C’est pourquoi, au nom la marraine de MCG, il a appelé ses frères et sœurs à plus de tolérance envers leurs tuteurs de Gagnoa, « La première dame me charge de vous saluer et de vous dire combien de fois elle serait heureuse d’être présente les jours à venir, elle fera tout pour être à la finale, pour saluer ses frères et sœurs de Dioulabougou », a-t-il dit. 

Il a exhorté les uns et les autres à cultiver l’esprit de probité et développer le vivre ensemble avec les parents de Gagnoa.

Quant au président du comité d’organisation, Aboubacar Touré, il s’est dit heureux de voir le tournoi qui porte le nom de Simone Gbagbo se dérouler à Dioulabougou, un quartier autrefois dit hostile. Et appelé tout le monde à la culture de la paix et à l’amour. « Votre présence massive aujourd’hui témoigne de l’amour que vous avez pour le sport mais en particulier pour la réconciliation, la paix et la cohésion des filles et fils de Gagnoa », a-t-il dit.  

Avec sercom

Content created and supplied by: Patrick-Méka (via Opera News )

célébrer gagnoa/ réconciliation édition

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires