Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire : les populations abidjanaises sous le diktat de loyers de plus en plus exorbitants

Abidjan- Vendredi 27 mai 2022. Dans la capitale économique du pays et dans tous les environs, les populations ivoiriennes font face à des coûts de plus en plus élevés des loyers en dépit même des dispositions prises par les autorités pour alléger la peine des locataires.


Se trouver un loyer dans la capitale Abidjannaise n'est plus aisé comme il y'a 10 ans en arrière. S'il est donné de constater que les immeubles sortent de terre comme des champions, il n'en demeure pas moins qu'en être locataire est un véritable acte de courage à ce jour. Des quartiers dits huppés aux quartiers non huppés, les coûts de la location restent exorbitants et inaccessibles et les usagers ne cessent de se plaindre. Même les quartiers dortoirs et populeux n’échappent pas à cette règle.

Qu'il s'agisse d'un studio, d'une '' deux pièces '', ou d' ''une trois pièces '', c'est toujours et partout pareil. Dans la commune chic de Marcory dans la partie sud d'Abidjan, Il faut pouvoir débourser autour de 150 000 FCFA à 300 000 FCFA pour acquérir un loyer de 2 à 3 pièces ce qui n'était pas le cas il y'a des années en arrière. A Koumassi, des chambrettes auparavant cédées à 40 000 FCFA sont proposées aujourd'hui autour de 80 000 FCFA et les studios autour de 100 000 Fcfa voire plus. Précisons que c'est le cas dans plusieurs autres communes.

Comme solution, certaines personnes encore célibataires ont jugé bon de se mettre ensemble pour prendre des maisons et partager les charges, de sorte à réduire leurs dépenses.


Bema Aboubacar...

 

Content created and supplied by: BemaAboubacarCoulibaly (via Opera News )

côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires